Une femme qui n’avait pas eu ses règles en raison de troubles alimentaires devient mère en révisant son régime alimentaire

"Cette expérience m'a ouvert les yeux sur l'importance de la santé et du bien-être pour tout le monde"
Par Louise Chambers
4 novembre 2022 15:18 Mis à jour: 4 novembre 2022 15:18

Une femme de l’Illinois n’avait plus ses règles après des années de troubles alimentaires et d’exercices physiques excessifs.

Dans l’espoir de tomber enceinte et de fonder une famille de façon naturelle et saine, elle et son mari se sont lancés dans une révision radicale de leur régime alimentaire. Ce faisant, ils ont changé leur corps, leur vie et leur avenir.

Joëlle Kurczodyna, âgée de 35 ans, vit avec son mari Jim, âgé de 36 ans, et leurs trois enfants sur une propriété de 5 acres dans le nord de l’Illinois, et ils attendent un quatrième enfant au mois de mars.

Dans une interview accordée à Epoch Times, Joëlle, qui est titulaire d’un diplôme en diététique, a expliqué qu’elle avait toujours été « active et en bonne santé » dans son enfance. Mais tout a changé lorsqu’elle a commencé à restreindre son alimentation et à augmenter ses exercices.

« Je n’ai jamais reçu de diagnostic, on m’a simplement dit de prendre la pilule contraceptive pour rétablir mon cycle », a-t-elle dit.

« Au début de notre périple, il était tentant d’essayer une pilule ou un traitement contre l’infertilité tel que suggéré par les médecins. Mais je savais, dans mes tripes, que ce n’était pas la meilleure option pour nous. J’aurais pu éviter notre dur périple, la prise de poids et l’attente. Mais, en faisant cela, nous serions passés à côté de l’expérience de santé immense et de la croissance que Jim et moi avons connue. »

Joëlle a commencé à restreindre son apport calorique à l’adolescence et ne pesait pas plus de 30 kg au début de la vingtaine. (Avec l’aimable autorisation de From Scratch Farmstead)
Joëlle avec ses trois enfants (Avec l’aimable autorisation de From Scratch Farmstead)

Un régime obsessionnel

Joëlle, qui était autrefois une marathonienne passionnée, a commencé à contrôler son apport calorique à l’adolescence, juste pour perdre quelques kilos. Très vite, son mode de vie restrictif s’est intensifié.

« Tout a commencé innocemment », dit-elle. « Vers l’âge de 16 ans, j’ai commencé à restreindre mon alimentation et à faire plus d’exercices, notamment de la course de fond. J’ai pu perdre facilement quelques kilos, alors j’ai continué. J’ai commencé à être très consciente de compter les calories, à choisir des produits à faible teneur en matières grasses ou sans matières grasses, et à courir presque tous les jours. »

Au début de la vingtaine, elle n’avait déjà plus ses règles et pesait environ 45 kg. Elle avait constamment froid, mais avait des bouffées de chaleur la nuit, ses cheveux étaient plus fins et elle était plus irritable et renfermée.

Elle raconte : « J’avais 22 ans lorsque Jim et moi nous sommes mariés. Je me suis tellement enfermée dans cette image de ‘coureuse mince’ que l’idée de faire des changements me terrifiait. Cependant, mon désir d’avoir des enfants était encore plus important. »

« Mais, pour tomber enceinte, j’avais besoin de retrouver mes règles. »

Joëlle à son mariage (Avec l’aimable autorisation de From Scratch Farmstead)
Joëlle et Jim se sont mariés en 2009. (Avec l’aimable autorisation de From Scratch Farmstead)

Le choix d’une vraie nourriture

Joëlle a bénéficié du soutien de ses proches alors qu’elle réévaluait ses choix. C’est sa sœur, diplômée d’une école de chiropractie, qui lui a fait découvrir le concept d’un régime anti-inflammatoire composé d’aliments entiers et non transformés, après avoir assisté à un séminaire sur le sujet en 2011.

Ayant décidé de reprendre sa vie en main, Joëlle a commencé à faire des recherches en ligne autant qu’elle le pouvait. Elle a découvert le dentiste et expert en nutrition, Weston A. Price, dont les liens proposés entre les « vrais » aliments nutritifs et la santé du corps ont fait mouche.

« Comme je suis du genre à tout faire, du jour au lendemain, j’ai éliminé tous les aliments transformés de notre réfrigérateur, de notre congélateur et de notre garde-manger et j’ai commencé à acheter uniquement de vrais aliments complets comme la viande, les œufs, les fruits, les légumes et les produits laitiers. J’ai également arrêté de courir et me suis mise à marcher exclusivement », a-t-elle expliqué.

Joëlle a appris qu’elle devait s’approvisionner localement et a donc commencé à fréquenter régulièrement le marché local. Elle a accepté sans réserve que sa nourriture soit son remède et a commencé à manger des aliments nourrissants.

Au cours de la première année où elle a mangé de vrais aliments et écouté les signes de faim naturels de son corps, Joëlle a pris 18 kg. Elle a eu du mal à accepter son nouveau corps et a beaucoup pleuré, mais ses bouffées de chaleur ont disparu, ses cheveux se sont épaissis et elle riait comme elle n’avait jamais ri depuis longtemps.

Joëlle à son poids maximum (Avec l’aimable autorisation de From Scratch Farmstead)

« Je suis reconnaissante« 

Après 12 mois du nouveau régime, ses règles sont revenues.

« C’était si bon de savoir que mon corps se sentait assez bien pour que mes règles reviennent après des années de stress », a-t-elle confié. « Cependant, je savais que j’avais encore du chemin à faire. Il y avait des indications claires que mes hormones étaient déréglées et que la guérison n’était pas terminée. »

« Il a fallu attendre une année entière avant de tomber enceinte et de faire une fausse couche. À ce moment-là, je savais que mon corps n’était toujours pas prêt pour la conception. Nous avons donc passé les mois suivants à nous concentrer sur l’alimentation, le repos et le plaisir. »

Un an après sa fausse couche, Joëlle a eu la joie de tomber enceinte de leur premier enfant, une fille. Ils l’ont appelée Éloise, qui signifie « femme en bonne santé », pour refléter leurs espoirs pour elle.

Joëlle enceinte de son premier enfant (Avec l’aimable autorisation de From Scratch Farmstead)

« Même si cela m’a semblé très long à ce moment-là, avec le recul, je suis reconnaissante », a dit Joëlle. « Mon corps a eu le temps de se rétablir comme il en avait besoin, de sorte que lorsque notre fille a été conçue, j’étais solide et j’ai pu lui donner tout ce dont elle avait besoin pour être un bébé fort et en bonne santé. »

Le fait d’avoir un enfant a encouragé Joëlle et Jim à réévaluer leurs objectifs. Ensemble, ils ont rédigé une « déclaration de mission familiale » et rendu tangibles leurs valeurs communes. Ils avaient déjà des poulets, de grands jardins et une ruche sur leur terrain d’un tiers d’acre en banlieue. Ils étaient immergés dans la culture agricole et alimentaire locale, mais ils rêvaient d’une propriété familiale où ils pourraient faire davantage.

« Nous savions que la meilleure solution pour nous et nos valeurs était de disposer d’un terrain et d’une certaine liberté pour vivre le genre de vie que nous recherchions », dit-elle.

(Avec l’aimable autorisation de From Scratch Farmstead)

Aujourd’hui, Joëlle et Jim ont le terrain dont ils rêvaient, avec un chien, deux vaches, des poulets et quelques cochons. Joëlle fait l’école à la maison aux enfants. Jim a quitté le secteur de la construction pour se consacrer à l’agriculture et le couple tient un blog From Scratch Farmstead pour partager des idées, des conseils et des recettes.

Joëlle pense que les parcours les plus difficiles de la vie sont souvent les plus gratifiants.

Elle a ajouté : « Tout ce processus m’a ouvert les yeux sur le caractère individuel de la santé et du bien-être pour chacun. J’ai été très vite dégoûtée par les options de traitement unique que j’ai reçues des médecins et qui ne semblaient en aucun cas répondre à ce dont je souffrais. »

« Certaines personnes peuvent avoir une grossesse très saine tout en faisant une taille 2, ce n’était pas mon cas. Mon corps a dû subir des changements assez radicaux pour être prêt à accueillir une autre vie. En fin de compte, j’ai dû défendre ma propre santé […] C’était un chemin fatigant et parfois solitaire, mais il m’a permis de m’éduquer et d’être à l’écoute de mon corps d’une manière que je ne croyais pas possible. »

Joëlle et Jim avec leurs trois enfants (Avec l’aimable autorisation de From Scratch Farmstead)
Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques répétées pour faire taire nos informations. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.