Un moment magique: la naissance d’une jumelle à l’intérieur du sac amniotique, un cas rare, 1 sur 80.000

Par Louise Bevan
12 avril 2022 18:52 Mis à jour: 12 avril 2022 18:52

Avertissement : cet article contient des images que certains lecteurs peuvent trouver choquantes.

Cela arrive une fois sur 80 000. Une petite fille jumelle est née à l’intérieur d’un sac amniotique intact en Espagne. Le médecin qui a supervisé l’accouchement a partagé des photos et des vidéos de ce moment spécial, et elles sont impressionnantes.

Le Dr Ana Teijelo, gynécologue et obstétricienne dans un hôpital situé dans la province de Castellón, dans l’est de l’Espagne, a pratiquer une césarienne le 23 mars. C’était une césarienne un peu spéciale puisqu’il s’agissait d’accueillir des jumelles.

Le Dr Teijelo a expliqué sur Twitter que le deuxième bébé est né dans son sac amniotique, c’est ce qu’on appelle un « bébé sirène » ou « bébé coiffé », on parle encore « d’accouchement en caul ».

(Avec l’aimable autorisation d’Ana Teijelo Deiros)

« De belles photos, vous ne trouvez pas ? » a commenté le Dr Teijelo sur son post. « La première césarienne ou j’ai vu un bébé coiffé, j’ai adoré… Cela arrive environ une fois à tous les 80 000 accouchements. Aujourd’hui, nos étudiants ont passé une journée exceptionnelle. »

« Les jumelles sont nées en bonne santé », a‑t‑elle ajouté dans un autre post. Le personnel, notamment les sages‑femmes, les gynécologues, les pédiatres, les anesthésistes, les infirmières, les étudiants et « bien sûr, la mère », ont apprécié cet accouchement inoubliable.

(Avec l’aimable autorisation d’Ana Teijelo Deiros)
(Avec l’aimable autorisation d’Ana Teijelo Deiros)

À tous les futurs médecins, le Dr Teijel conseille : « Rappelez‑vous : dans tous les hôpitaux, vous pouvez apprendre beaucoup de choses, le plus important est de ne jamais perdre l’enthousiasme. Un jour comme aujourd’hui en compense beaucoup d’autres, je ne me lasse pas de regarder ces photos. »

Elle précise également que les photos et les séquences ont été partagées sur les médias sociaux après avoir obtenu la permission de la mère des jumelles.

Normalement, la poche amniotique remplie de liquide éclate – d’où le terme « rupture des eaux » – lorsqu’une femme enceinte entre en travail. Si la poche des eaux ne se rompt pas, le bébé naît en caul, c’est‑à‑dire littéralement enveloppé à « l’intérieur du sac amniotique, qui ressemble à une membrane mince et pelliculaire. » Historiquement, les naissances en caul étaient associées à la gloire, à la fortune et aux capacités spirituelles dans le folklore européen.

(Avec l’aimable autorisation d’Ana Teijelo Deiros)

Un nouveau‑né qui se tortille peut rompre sa propre poche, ce qui facilite son retrait. Dans le cas contraire, il peut être retiré avec précaution par une sage‑femme ou un médecin.

En guise de souvenir pour la mère des jumeaux de Valence, le Dr Teijelo et le personnel de l’hôpital ont réalisé un tableau en imprimant les placentas des bébés en bleu et en violet. Le Dr Teijelo a partagé la peinture sur Twitter.

Ana Teijero avec d’autres médecins et leur peinture, à GVA Salut Vinaròs, après la naissance des jumeaux. (Avec l’aimable autorisation d’Ana Teijelo Deiros)

« C’était magnifique, vraiment », a‑t‑elle écrit. « Être de bons professionnels n’est pas en contradiction avec le fait d’être empathique », a‑t‑elle réfléchi, ajoutant : « N’ayez pas peur quand vous entendez le mot placenta, vraiment ! »

***
Chers lecteurs,
Abonnez-vous à nos newsletters pour recevoir notre sélection d’articles sur l’actualité.
https://www.epochtimes.fr/newsletter

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.