Maiko, chien policier, prend sa retraite. Les demandes d’adoption abondent

Par Nathalie Dieul
9 décembre 2021 15:15 Mis à jour: 9 décembre 2021 15:15

Âgé de 5 ans, Maiko, un chien policier, doit prendre sa retraite prématurément. Pour lui trouver une nouvelle famille, un syndicat de police parisien a lancé un appel sur les réseaux sociaux. Deux jours plus tard, de nombreuses demandes d’adoption laissaient entrevoir que le jeune retraité serait adopté très prochainement.

Né le 15 novembre 2016, ce berger belge malinois a fait une carrière de trois ans dans la Police Nationale en spécialité défense/intervention. « Ma carrière s’est terminée prématurément à cause d’une fragilité due à des problèmes de dentition mais je suis en bonne santé », précise le syndicat Alliance police nationale 75 sur sa page Facebook.

« Je suis vraiment un toutou attachant », indique l’annonce, qui détaille les traits de caractère de Maiko afin de maximiser les chances de lui trouver la meilleure famille d’adoption. Par exemple, il est difficile de gagner la confiance de ce chien : « Il me faudra du temps et vous de la patience avant que je vous donne tout mon amour, mais une fois que vous l’aurez, vous serez toute ma vie. »

Parmi les autres caractéristiques de ce malinois : il adore l’eau, jouer avec des objets, ainsi que « les papouilles ». Il a surtout un grand besoin de se dépenser : « Je suis une boule d’énergie, et tout le monde dit de moi que je suis une brute. Il faut donc éviter de me mettre en contact avec des enfants. »

Ses collègues de la police estiment que Maiko a besoin d’un maître qui connaît sa race et qui a « l’expérience cyno ».

De nombreuses demandes d’adoption

Seulement deux jours après avoir publié l’annonce, le syndicat de police ajoutait une mise à jour pour indiquer que leur collègue canin avait déjà reçu de nombreuses demandes d’adoption et qu’il avait « de grandes chances de trouver une famille pour l’accueillir ».

Avant de finaliser l’adoption, des entrevues étaient prévues. Pour ceux qui n’auraient pas été retenus, ce n’est peut-être qu’une question de temps avant de pouvoir adopter un chien-policier après sa carrière : la police garde les coordonnées des personnes intéressées pour les futurs retraités « car certains maîtres ne peuvent malheureusement pas tous les garder ».


Rejoignez Epoch Times sur Telegram
👉 t.me/Epochtimesfrance

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques déloyales pour faire taire nos informations portant notamment sur les questions de droits de l'homme en Chine. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.