Un oiseau géant, surnommé «le plus meurtrier du monde», semble avoir tué un homme avec ses griffes «pouvant trancher n’importe quel prédateur»

Un homme de Floride a été attaqué et tué par un énorme casoar à casque connu pour ses griffes acérées en forme de dague. Les autorités pensent que Marvin Hajos, 75 ans, élevait des casoars lorsqu’il est tombé et a été attaqué par l’oiseau.

Ces grands oiseaux qui ne volent pas sont originaires d’Australie et de l’île de Nouvelle-Guinée, mais sont recherchés par les collectionneurs d’oiseaux exotiques aux États-Unis.

Considérés par le zoo de San Diego comme étant les oiseaux les plus dangereux du monde, les casoars à casque peuvent atteindre 1,80 m de haut et peser jusqu’à 60 kg.

Un casoar originaire d’Australie et de Nouvelle-Guinée au Zoo de Pékin, le 20 juillet 2012. (Mark Ralston/AFP/GettyImages)

Ces oiseaux géants ont une longue griffe en forme de poignard sur chaque patte.

Les casoars à casque ont également une structure osseuse en forme de casque sur le dessus de la tête, ils sont ainsi pourvus d’une protection supplémentaire en cas d’affrontement et peuvent donner un coup de tête potentiellement douloureux.

« La protubérance, appelée le casque, accentue leur apparence menaçante », dit le narrateur dans un documentaire de Planet Doc, intitulé Cassowary: The most dangerous bird in the world. (Le casoar à casque : l’oiseau le plus dangereux du monde).

« Leurs pieds à trois orteils se composent de griffes acérées, dont la longueur de celle du milieu peut atteindre 12,5 cm, qu’ils utilisent pour transpercer animaux et humains d’un coup rapide et mortel », a déclaré la narratrice dans un documentaire intitulé World’s Deadliest Bird sur la chaîne They Will Kill You, sur YouTube.

« On dirait que c’était accidentel »

Le service d’incendie du comté d’Alachua a dit au Gainesville Sun qu’un casoar à casque avait probablement blessé Marvin Hajos en utilisant ses longues griffes. La victime âgée a été transportée à l’hôpital où il a succombé à ses blessures. « On dirait que c’était accidentel. D’après ce que j’ai compris, l’homme se trouvait à proximité de l’oiseau et est tombé à un moment donné », a déclaré le chef adjoint Jeff Taylor au journal. « Quand il est tombé, il a été attaqué. »

Le bureau de police du comté a dit qu’une enquête a été ouverte sur la mort de l’homme.

« Les premières informations indiquent qu’il s’agit d’un accident tragique pour M. Hajos », a déclaré Brett Rhodenizer, porte-parole du bureau de police, au Gainesville Sun. « Le casoar à casque en question reste gardé sur une propriété privée pour le moment. »
La Commission de conservation de la faune et des poissons de Floride exige que toute personne souhaitant posséder un casoar à casque obtienne un permis, possède une « expérience sérieuse » et possède une cage qui répond à des exigences spécifiques.

Karen Parker, porte-parole de Florida Fish and Water, a déclaré au Gainesville Sun que la commission croyait que l’homme élevait ces oiseaux.

Un kangourou attaque un parapentiste

Dans un autre cas semblable, un parapentiste australien a été attaqué par un kangourou le 7 mars 2019. Heureusement, il n’a subi que des blessures mineures.

Jonathan Bishop a atterri près de l’ancienne station Orroral Space Tracking Station, anciennement une station de la NASA construite pour soutenir les satellites dans l’espace en ce qui concerne le réseau de suivi et d’acquisition de données des engins spatiaux de l’agence.

Cependant, quelques instants après son atterrissage, un kangourou gris s’est précipité vers lui et l’a attaqué sans prévenir. La vidéo montre le kangourou frappant J. Bishop avec ses pattes à deux reprises avant qu’il ne crie en direction de l’animal sauvage et que celui-ci ne s’enfuie. « Comme il courait vers moi, j’ai pensé que c’était amicalement, alors j’ai dit : ‘Quoi de neuf, Skip ?' » a commenté Jonathan Bishop sur une vidéo de l’attaque publiée sur YouTube. « Il m’a attaqué deux fois avant de s’éloigner. »

De nombreuses personnes qui ont regardé la vidéo en ligne ont commenté au sujet du comportement imprévisible des kangourous.

Version originale

Cet article vous a intéressé ? Partagez-le avec vos amis ou laissez-nous vos commentaires.

 
VOIR AUSSI