Près de 6 000 tumeurs recouvraient son corps. Puis, elle change du tout au tout après avoir participé à l’émission The Doctors

AVERTISSEMENT : CET ARTICLE CONTIENT DES IMAGES QUE CERTAINS LECTEURS POURRAIENT TROUVER DÉRANGEANTES

L’intimidation peut traumatiser une personne à vie. Une femme, qui a été intimidée pendant son enfance parce qu’elle avait des milliers de tumeurs sur tout le corps, raconte ce qu’elle a vécu, y compris un traitement qui a conduit à une « énorme différence » dans son apparence.

Depuis son adolescence, Libby Huffer, 45 ans, est aux prises avec la neurofibromatose, un trouble neurologique génétique qui provoque la formation de bosses non cancéreuses aux endroits où les nerfs sont présents, selon un reportage de Metro de janvier 2018. Libby, mère d’une fille de 23 ans, a déjà eu près de 6 000 tumeurs sur son corps, et l’affection avait causé des douleurs chroniques, ce qui signifie qu’un câlin lui ferait mal.

Avoir des milliers de bosses sur son corps avait rendu son enfance misérable.

« J’ai été intimidée et victimisée toute ma vie à cause des bosses sur toute ma peau, elles me couvrent de la tête aux pieds », a-t-elle dit à Caters News. « À l’école, les enfants s’en prenaient tout le temps à moi, ils m’appelaient haleine de lézard et crapaud. J’ai dû changer mon nom d’Elizabeth à Libby, parce que chaque fois que j’entendais mon nom, il me faisait penser à être appelée souffle de lézard. »

« Je suis aussi un être humain, tout ce que je veux, c’est qu’on m’adore et qu’on s’occupe de moi comme n’importe qui d’autre », dit-elle. « Au lieu de faire des commentaires, j’aimerais qu’on me parle plutôt que de me regarder comme si j’étais un monstre de foire, ça me met vraiment mal à l’aise. »

Regardez cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Libby Huffer (@libertyeyes) le

Elle m’a expliqué qu’elle n’est pas atteinte d’une maladie contagieuse.

« Mais je ne suis pas contagieuse, j’ai un trouble génétique neurologique qui provoque la formation de tumeurs à l’intérieur et à l’extérieur du corps, partout où il y a des nerfs », dit-elle.

Après que Libby, une photographe vivant à Fort Wayne dans l’Indiana, a partagé son sort, on lui a offert un traitement à l’émission sur la médecine The Doctors TV Show pour réduire l’apparence des bosses.

Elle a subi sa deuxième intervention chirurgicale en juin 2017 pour enlever 1 000 bosses sur son visage et les tissus qui causent les croissances. Elle a ensuite subi une chirurgie au laser CO2 pour réduire les cicatrices.

Regardez cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Libby Huffer (@libertyeyes) le

Après l’opération, elle a remarqué une « énorme différence » dans son apparence et sa fille a également été stupéfaite par cette différence.

« Je suis très satisfaite des résultats et j’espère que ceux qui restent encore seront retirés un jour ou l’autre », dit-elle. « On m’a enlevé environ 1 000 fibromes jusqu’à présent. Mes amis et ma famille disent que j’ai l’air en forme et qu’ils remarquent une énorme différence. Ma vie n’a pas changé depuis l’opération, si ce n’est que j’ai sensibilisé les gens à la NF, ce qui a toujours été mon plus grand objectif. »

Pour sensibiliser et soutenir les personnes atteintes de cette maladie, Libby a créé une page Facebook, Faces of Neurofibromatosis (Visages du neurofibromatosis), et compte maintenant 5 000 membres dans le monde entier.

Regardez la vidéo ci-dessous :

Version originale

Vous avez apprécié cet article ? Partagez-le avec vos amis et laissez-nous vos commentaires.

Ses parents l’ont abandonné pour son « visage défiguré »
– mais regardez-le 33 ans plus tard

 
VOIR AUSSI