Ce qu’il faut faire et ne pas faire quand on attrape un rhume ou une grippe

Le Dr Wu aborde les malentendus courants concernant le gingembre et les fruits
Par Lisa Lin
5 novembre 2022 19:50 Mis à jour: 5 novembre 2022 19:50

L’incidence des rhumes et des grippes augmente en automne. Wu Kuo‑Pin, surintendant de la clinique de médecine chinoise Xinyitang, à Taïwan, précise que pendant un rhume, il est nécessaire de maintenir l’énergie yang du corps (force positive de notre organisme) afin de se rétablir rapidement. Cependant, de nombreux patients prennent des mesures inappropriées lorsqu’ils attrapent un rhume ou une grippe, ce qui fait chuter rapidement l’énergie yang du corps et n’est pas favorable à la guérison.

Le bon moment pour prendre du thé au gingembre

Le Dr Wu raconte comment un de ses amis a attrapé un rhume. Cet ami avait entendu dire que le thé au gingembre aidait à combattre le rhume. Il a alors fait infuser une tasse de thé au gingembre et l’a bue. Cependant, il présentait déjà tous les symptômes du rhume, notamment le mal de gorge, indiquant que le vent et le froid pathogènes avaient profondément pénétré dans le corps, et celui‑ci avait commencé à s’enflammer et à se transformer en chaleur pathogène. Boire du thé au gingembre à ce moment‑là était une mauvaise idée, ça n’a fait qu’empirer les symptômes.

Le thé au gingembre devrait être bu au début d’un rhume. Il peut augmenter la chaleur du corps, dissiper le froid pathogène et soulager les symptômes tels que les frissons. En revanche, lorsque le rhume est à un stade plus avancé, que la gorge est douloureuse et qu’on commence à tousser, il n’est pas recommandé.

Selon une étude de l’Université des Sciences médicales de Tabriz, il est également prouvé que le gingembre peut prévenir les rhumes, prévenir ou soulager les maux de gorge, réduire la congestion et l’inflammation.

Éviter les fruits et légumes crus et froids

Selon l’US National Library of Medicine, il y a de la vitamine C (acide ascorbique) dans les fruits et les légumes. La prise quotidienne de vitamine C peut prévenir les rhumes. Toutefois, la vitamine C ne raccourcit que légèrement le délai une fois la maladie apparue. Elle n’aura pas beaucoup d’effet si on présente déjà les symptômes du rhume.

Il est courant d’entendre dire que l’on peut boire du thé au citron riche en vitamine C pendant la grippe. Selon le Dr Wu, le citron est un aliment acide et a des effets astringents. En médecine traditionnelle chinoise (MTC), pour traiter la grippe, il faut dissiper le qi de la maladie.

Le Dr Wu raconte le cas d’une femme qui présentait des symptômes de grippe, l’écoulement nasal, la toux auxquels s’était ajoutée la diarrhée propre au Covid‑19 et se sentait faible. Les Occidentaux pensent que manger plus de fruits et de légumes est bon pour guérir la grippe. Elle a donc mangé beaucoup de fruits et de légumes, mais son état de santé ne s’est pas amélioré. Plus tard, le Dr Wu lui a suggéré de manger plus de riz et de porter plus de vêtements, et son corps s’est rétabli rapidement. Selon Zhang Zhongjing (150‑219 apr. J.‑C.), célèbre médecin de la dynastie des Han orientaux, les patients doivent éviter les aliments froids, épicés et indigestes pendant la grippe.

Un vieux praticien centenaire de médecine chinoise a un jour expliqué au Dr Wu que la consommation de fruits pendant un rhume entraînait une toux persistante. Le Dr Wu a lui‑même eu un rhume et de la fièvre et a saisi l’occasion de faire une expérience en mangeant des fruits. Son corps s’est refroidi, et son énergie yang s’est dissipée rapidement.

Le Dr Wu déclare que selon la médecine chinoise la fonction gastro‑intestinale n’est pas bonne pendant un rhume. Il est facile d’avoir des flatulences, et il n’y a aucun moyen de consommer beaucoup de nutriments. Une fois que l’eau froide et les aliments sont entrés dans l’estomac, celui‑ci doit consommer de l’énergie yang pour réchauffer les aliments froids avant de pouvoir les digérer, ce qui augmente la charge de l’estomac et n’est pas bon pour le rétablissement de l’organisme.

Le Dr Wu fourni également une méthode pour augmenter l’énergie yang des patients enrhumés : il faut rester au chaud. Le patient doit porter davantage de vêtements pour réchauffer le corps, retenir l’énergie yang dans le corps et la reconstituer naturellement, ce qui accélère la guérison.

Des recherches menées par le Département de Médecine physique et de Réadaptation de l’Université de Vienne, en Autriche, ont conclu que des saunas réguliers réduisent probablement l’incidence des rhumes courants. Ce concept est similaire à celui qui consiste à se tenir au chaud.

La médecine chinoise estime que si « le qi positif reste à l’intérieur, le mal ne peut pas survivre », lorsqu’il y a suffisamment de qi sain à l’intérieur du corps, les agents pathogènes n’ont aucun moyen d’envahir le corps.

« En termes simples, notre médecine chinoise parle de yin et de yang. Le qi yang est comme le soleil, qui donne à notre corps une certaine quantité d’énergie et une certaine capacité de défense », conclut le Dr Wu.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques répétées pour faire taire nos informations. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.