Shen Yun : « Un véritable équilibre entre l’amour, la vie, la joie, la paix », confie un professeur d’université

Shen Yun : « Un véritable équilibre entre l’amour, la vie, la joie, la paix », confie un professeur d’université

Frédéric Balland à l’occasion du spectacle Shen Yun au Colisée de Roubaix le 23 février 2019. (NTD Television)

2019/02/26

ROUBAIX – « Un véritable équilibre entre l’amour, la vie, la joie, la paix », c’est en ces termes que Frédéric Balland décrit le spectacle Shen Yun.

Présent samedi au Colisée de Roubaix avec sa famille, ce professeur à l’université Polytechnique des Hauts-de-France ne tarit pas d’éloges pour la célèbre compagnie de danse et de musique classique chinoise.

Si pour lui, « l’harmonie des danses, des chorégraphies, comme des couleurs, mais également dans la mise en scène » seraient presque une évidence dans un tel spectacle, il aura particulièrement été interpellé et touché par « l’harmonie » présentée « entre le céleste et le terrestre, donc entre le divin et les humains ».

En effet, Shen Sun qui signifie d’ailleurs « la beauté des êtres divins qui dansent » s’est donné pour mission de faire revivre la très riche culture traditionnelle chinoise qui s’inspirait du divin. « Cela se réfère à la croyance selon laquelle le divin, à travers différentes dynasties, a transmis une culture riche et abondante au peuple chinois. C’est pour cela que l’on considère que la culture chinoise est « inspirée par le divin » », lit-on sur le site de Shen Yun.

Ce lien existant entre le divin et l’humain constitue pour M. Balland, « une rencontre extraordinaire qui fait que toutes les souffrances que l’homme peut rencontrer, trouvent une solution, mais une solution dans l’amour, dans la vie, dans la joie, beaucoup de joie ! »

Frédéric Balland décrit ainsi les émotions ressenties lors du spectacle : « C’est vraiment très présent, beaucoup de bonheur, et beaucoup de paix également ! Et puis cette pureté et cette sagesse divine qui se voient non seulement dans les êtres divins qui se mettent à la portée des humains mais également dans les humains, car chaque humain a du divin en soi effectivement ».

« C’est ce qui transparait dans ce spectacle haut en couleur et en spiritualité. Et c’est vrai qu’on ne peut en sortir que grandi, ou conforté dans le chemin qu’on a choisi. »

Le chemin spirituel est parfois semé d’embûches. Shen Yun a d’ailleurs choisi de présenter l’histoire contemporaine de la persécution des pratiquants de Falun Gong en Chine. Cette technique de méditation issue de la culture traditionnelle chinoise connait depuis 1999 une grave répression provenant du régime chinois.

Cette répression qui va à l’encontre des valeurs traditionnelles chinoises interpelle M. Balland : « Si l’humanité suivait ces valeurs, il ne fait aucun doute qu’il y aurait vraiment la paix, la vraie paix sur toute la Terre, y compris en Chine, d’ailleurs. Parce que c’est une grande préoccupation que de savoir ce qui se passe dans ce pays totalitaire. On impose une pensée unique, alors que finalement, il n’y a pas besoin de pensée unique pour avoir la paix, bien au contraire. La diversité des pensées, la diversité des peuples est une force, au contraire, et c’est ça qu’il faut comprendre, et c’est ce que l’on voit à travers ce spectacle, également ».

Cette diversité, M. Balland la retrouve dans la salle de spectacle même, l’amenant à conclure ainsi : « Également à travers les spectateurs, qui sont de tous peuples, de toutes ethnies, et qui sont là et qui applaudissent avec beaucoup de joie. Donc, on voit bien qu’effectivement ces grandes valeurs passent toutes les frontières, qu’elles soient des frontières de croyance, des frontières de nos origines. Et puis voilà, on est des humains, peut-être effectivement venus du ciel pour y repartir après… »

 

Epoch Times considère Shen Yun Performing Arts comme l’un des évènements culturels les plus importants de notre temps et assure la couverture des réactions du public depuis la création de la compagnie en 2006.