Une mère perd toute sa famille à cause de la persécution perpétrée par le régime chinois contre le Falun Dafa

Par Meiling Lee
5 juillet 2020 21:29 Mis à jour: 5 juillet 2020 21:29

AVERTISSEMENT : Une photo de cet article présente une image et des descriptions explicites de violence.

Une mère de 70 ans vivant en Chine continentale lutte pour se remettre de la perte de son plus jeune fils à la suite de la persécution du Falun Dafa par le Parti communiste chinois (PCC), peu après avoir enterré son second fils moins d’un an auparavant – les deux fils ont été victimes de harcèlement, de torture et d’emprisonnement pour avoir refusé de renoncer à leur croyance pendant de nombreuses années.

Au cours des 21 années de persécution du Falun Dafa par le PCC, des dizaines de milliers de familles en Chine ont été séparées, beaucoup ne se sont jamais revues. Le Falun Dafa, également connu sous le nom de Falun Gong, est une pratique spirituelle qui comprend des exercices de Qi gong suivis d’une méditation, et des enseignements moraux basés sur les principes d’Authenticité, de Bienveillance et de Tolérance.

Cette pratique est devenue la forme de qigong la plus populaire peu après son introduction publique en 1992, car les Chinois ont découvert dans le Falun Dafa une pratique qui non seulement soulage le stress et améliore la santé, mais remplit également un vide spirituel laissé par la Révolution culturelle, une campagne menée par le PCC destinée à détruire systématiquement les traditions et la culture anciennes.

Xiaomin Chen, le fils cadet, est mort le 10 mars à l’âge de 51 ans, après sa libération de prison au mois de janvier, selon un rapport publié sur le site web Minghui, qui rassemble des informations et des statistiques relatives à la persécution contre le Falun Gong. Il était dans un « état critique, émacié et incapable de manger » lorsqu’il a été libéré.

Un pratiquant de Falun Dafa qui a été détenu dans la même prison a déclaré que Xiaomin Chen et son frère y ont été « sévèrement torturés pour ne pas avoir renoncé à leur foi ».

Xiaomin Chen a été arrêté pour la troisième fois le 6 juin 2016 et emmené dans un centre de détention. Il a été détenu pendant un an avant d’être secrètement condamné à une peine de prison en juillet 2017.

Avant sa dernière incarcération, Xiaomin Chen a été détenu dans un camp de travail forcé, où il a été électrocuté à l’aide de matraques électriques alors que ses mains étaient étroitement attachées derrière son dos et tirées jusqu’à son cou, la corde étant « profondément enfoncée dans sa chair ». Xiaomin Chen a été attaché de cette façon pendant plus de 30 minutes avant que la corde ne soit relâchée pendant un moment, pour que le rituel de torture se répète.

Reconstitution des tortures subies par Chen Xiaomin en prison. (Minghui.org)

Le deuxième frère de Xiaomin Chen, Shaomin Chen, a été arrêté le lendemain de l’arrestation de Xiaomin et détenu dans la même prison. Pour avoir refusé de renoncer à sa foi, Shaomin a été torturé jusqu’à ce qu’il perde la capacité de prendre soin de lui-même. Il a été libéré sous caution médicale en 2018 et n’a jamais recouvré la santé, décédant le 14 mai 2019. Une autopsie a été pratiquée pour montrer que ses deux poumons s’étaient « complètement détériorés au moment de sa mort », selon le centre d’information du Falun Dafa.

Le frère aîné de Xiaomin Chen, Yuemin Chen, est mort à l’âge de 48 ans en 2011, après avoir été torturé et avoir reçu des injections contenant des drogues inconnues pendant son incarcération. « La torture l’a laissé paralysé, et il a souvent eu des douleurs intenses dans son dos après sa libération, mais la police a continué à le harceler jusqu’à sa mort. »

Le père de Xiaomin Chen a été le premier de la famille à décéder en 2001 lors de la persécution. L’homme âgé « a subi un stress énorme » et a été menacé par les autorités alors qu’il travaillait sans relâche pour tenter « de faire libérer ses fils, qui ont été arrêtés à Pékin pour avoir réclamé le droit de pratiquer le Falun Dafa ».

Selon Minghui.org, plus de 4 300 pratiquants de Falun Dafa ont été tués lors de la persécution en Chine. Le nombre réel de morts est probablement beaucoup plus élevé, car des milliers de décès n’ont pas été confirmés en raison du « contrôle rigoureux exercé par le régime chinois sur les détails de la persécution ».

Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.