Île de Ré : déboulonnée, la statue de la Vierge de La Flotte a fait son retour sur un terrain privé

Par Emmanuelle Bourdy
11 juin 2024 11:33 Mis à jour: 11 juin 2024 11:33

Depuis ce vendredi 7 juin, après quatre ans de batailles juridiques, la statue de la Vierge de La Flotte-en-Ré (Charente-Maritime) a repris place au niveau du carrefour où elle se trouvait initialement, à quelques mètres près, le long de la départementale. Elle n’est désormais plus sur la voie publique mais sur un terrain privé que des donateurs ont acheté.

Les habitants de l’île de Ré tenaient à leur statue de la Vierge de La Flotte, installée à ce carrefour de l’avenue du 8 mai 1945 depuis 1955, en remerciement d’avoir été épargnés lors de la Seconde Guerre mondiale. À cette époque, elle avait été érigée sur un terrain privé mais celui-ci était devenu public par la suite. En mai 2020, la madone s’était fait percuter par un automobiliste et c’est à ce moment-là que la polémique a commencé, rapporte France 3 Nouvelle-Aquitaine.

Une association de défense de la laïcité saisit le tribunal administratif de Poitiers

Ayant été très endommagée après avoir été heurtée par le véhicule, la statue de la Vierge devait être reconstruite à l’identique pour être replacée au même endroit, ainsi que l’avait décidé la mairie. Mais c’était sans compter sur l’intervention de l’association de défense de la laïcité La Libre-Pensée 17.

Souhaitant faire respecter à la lettre le principe de laïcité de la loi de 1905, l’association avait alors entamé une bataille judiciaire afin que ce symbole religieux ne soit plus installé sur la voie publique. La Libre-Pensée 17 avait donc saisi le tribunal administratif de Poitiers.

La statue considérée comme une atteinte à la laïcité

Le rapporteur public avait donné raison à l’association de défense de la laïcité le 3 mars 2022, précise France 3. Le tribunal administratif de Poitiers avait alors « enjoint le maire de La Flotte de procéder à l’enlèvement du domaine public communal de la statue de la Vierge Marie », lui donnant pour cela un délai de six mois.

Dans un arrêt du 12 janvier 2023, la cour administrative d’appel de Bordeaux avait alors confirmé le jugement du tribunal administratif de Poitiers en donnant raison à l’association Libre pensée 17, considérant que la présence de la statue de la Vierge Marie constituait une atteinte à la laïcité. La cour avait ainsi sommé la mairie d’enlever la statue de son piédestal.

Elle est à seulement quelques mètres de son emplacement initial

Le 18 octobre dernier, le conseil d’État avait tranché, réclamant le retrait de la Vierge de l’espace public, au nom de la loi de séparation de l’Église et de l’État, relatait France Bleu début novembre 2023. Jean-Paul Héraudeau, le maire de La Flotte, avait alors fait retirer la statue quelques jours plus tard, soit le 30 octobre, déclarant : « L’arbitre a décidé, il faut appliquer la décision. »

Mais finalement, une solution a été trouvée par l’association Préservation de la statue de la Vierge, présidée par Léon Gendre, et ce sans déroger à cette décision du conseil d’État. La statue de la Vierge Marie a simplement été déplacée sur un terrain privé appartenant à cette association, à seulement quelques mètres de son emplacement initial. Ce terrain privé ayant pu être acquis grâce à de généreux donateurs.

Ce vendredi 7 juin, la statue a été inaugurée à son nouvel emplacement. Elle est donc toujours située au niveau de ce carrefour de l’île de Ré appelé le carrefour « de la Vierge ».

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques déloyales pour faire taire nos informations portant notamment sur les questions de droits de l'homme en Chine. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.

EN CE MOMENT