Le « Game of Thrones » politique se poursuit en Chine

3 octobre 2017 17:21 Mis à jour: 10 octobre 2017 10:55

Un haut fonctionnaire du Parti, qui avait été pressenti comme candidat pour succéder à l’actuel dirigeant chinois Xi Jinping, a été expulsé du Parti communiste chinois (PCC). Le 23 septembre, les médias officiels ont annoncé que l’organe anticorruption du PCC avait accusé Sun Zhengcai d’avoir accepté des pots-de-vin, abusé de ses pouvoirs au profit de ses proches, utilisé le sexe pour renforcer son pouvoir, etc.

En juillet dernier, Sun a été renvoyé de son poste de secrétaire du Parti à Chongqing. Le PCC a annoncé qu’il était officiellement l’objet d’une enquête pour « des violations graves de la discipline ».

Cette accusation a été montée avec une rapidité sans précédent. La nouvelle est tombée seulement quelques semaines avant l’ouverture du 19e Congrès national du PCC qui déterminera le groupe d’élite politique qui gouvernera le pays pendant les cinq prochaines années. Le dirigeant actuel Xi Jinping devrait rester le chef suprême du Parti.

Toutefois, une faction au sein du PCC reste fidèle à son ancien chef Jiang Zemin. Ces dernières années, par le biais de sa campagne anticorruption, Xi Jinping a réussi à consolider son pouvoir en écartant plusieurs hauts fonctionnaires appartenant à la faction de Jiang.

Sun Zhengcai est le dernier à être neutralisé. Il était très proche de plusieurs alliés de haut rang de Jiang Zemin, y compris Zeng Qinghong, qui était le vice-président chinois de 2003 à 2008. Zeng était l’homme de confiance de Jiang – il éliminait impitoyablement les adversaires de Jiang afin de lui permettre d’arriver au pouvoir.

LIRE AUSSI : Cinq choses à surveiller lors du prochain Congrès du Parti communiste chinois

Jiang Zemin a été connu pour ses tactiques violentes utilisées dans le but de maintenir son contrôle sur la Chine. Il a approuvé la répression des étudiants qui militaient pour la démocratie lors du massacre de la place Tiananmen ; il a mal géré les mesures des autorités en réaction à l’épidémie de SRAS ; il a lancé un génocide au niveau national afin d’éliminer les pratiquants de la discipline spirituelle de Falun Gong.

Selon Tang Jingyuan, analyste des affaires politiques chinoises, Sun Zhengcai a gravi les échelons sous la protection de Zeng Qinghong. En mettant hors jeu Sun, Xi Jinping met fin à Zeng en tant qu’un homme politique, a précisé Tang Jingyuan. Cela affaiblira davantage l’influence de Jiang Zemin au sein du PCC.

Annie Wu a contribué à cet article.

Version anglaise : In China’s Political ‘Game of Thrones,’ a Top Official Loyal to Former Leader Is Expelled From Party

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.