Joe Biden soutient à tort que les personnes vaccinées ne propagent plus le Covid-19

Par Zachary Stieber
17 décembre 2021 18:34 Mis à jour: 17 décembre 2021 18:34

Bien que ce soit faux, le président Joe Biden a insisté cette semaine sur le fait que les personnes vaccinées contre le Covid-19 ne propageaient plus le virus.

« C’est une pandémie de personnes non vaccinées. Pas les vaccinés, les non-vaccinés. C’est là le problème. Tout le monde parle de la liberté de ne pas se faire vacciner ou de ne pas passer de test », a déclaré M. Biden. « Eh bien, devinez quoi ? Que dites-vous du patriotisme ? Et si vous vous assuriez d’être vacciné, afin de ne pas transmettre la maladie à quelqu’un d’autre ? Et alors ? Pourquoi tant de complications ? »

Le président américain s’adressait à WHIO-TV, un diffuseur de l’Ohio.

Dans une autre interview, avec WOIO-TV, un autre diffuseur public, Joe Biden a formulé une déclaration similaire : « Ceux qui ne sont pas vaccinés sont ceux qui continuent à propager les maladies. »

Les gens devraient se faire vacciner « pour ne plus rien propage », a-t-il ajouté ultérieurement.

Selon les Centres de contrôle et de prévention des maladies (CDC), dont la directrice fait partie de l’équipe Covid-19 de la Maison Blanche, « les personnes vaccinées peuvent toujours être infectées et ont le potentiel de transmettre le virus à d’autres, à des taux beaucoup plus faibles, toutefois, que les personnes non vaccinées. »

« Nos vaccins fonctionnent exceptionnellement bien », a assuré le Dr Rochelle Walensky, la directrice, sur CNN au cours de l’été. « Ils continuent de bien fonctionner avec ‘Delta’ en ce qui concerne les maladies graves et les décès, mais ce qu’ils ne peuvent plus faire, c’est empêcher la transmission. »

Le Dr Anthony Fauci, l’un des principaux conseillers du président, a écrit dans un article publié mercredi que la vaccination « n’a pas été en mesure de prévenir les infections ‘perthérapeutiques’, permettant une transmission ultérieure à d’autres personnes même lorsque le vaccin prévient une maladie grave et mortelle. »

L’administration Biden a écrit dans son décret de vaccination contre le Covid-19 pour les travailleurs de la santé, le mois dernier, que « la durée de l’efficacité du vaccin pour prévenir le Covid-19, réduire la gravité de la maladie, réduire le risque de décès et l’efficacité du vaccin pour prévenir la transmission de la maladie par les personnes vaccinées ne sont pas actuellement connus. »

La Maison Blanche et le CDC n’ont pas répondu aux demandes de commentaires.

Le Covid-19 est la maladie causée par le virus du PCC (Parti communiste chinois).

Les déclarations de M. Biden ont suscité les contestations, celles, par exemple, du sénateur Ron Johnson (Parti républicain du Wisconsin).

« Quand les médias vont-ils dénoncer le GROS MENSONGE que M. Biden est en train de proférer, à savoir que, malheureusement, même si vous êtes entièrement vacciné, vous pouvez toujours être infecté et transmettre le Covid-19 ? » a écrit Ron Johnson sur son compte Twitter.

Ou de l’animateur radio Buck Sexton : « Joe Biden répand la désinformation sur le Covid. Les personnes vaccinées peuvent tout à fait transmettre la maladie et le font.« 

Ces fausses déclarations ont été formulées après que Twitter a mis à jour ses règles concernant les messages liés au Covid-19.

L’archive d’une page Twitter sur la désinformation médicale montre qu’elle a été mise à jour au début du mois.

La page indique désormais que le service peut apposer des alertes sur les tweets qui contiennent « des affirmations fausses ou trompeuses selon lesquelles les personnes ayant reçu le vaccin peuvent transmettre ou répandre le vaccin (ou les symptômes, ou l’immunité) à des personnes non vaccinées ».

Dans l’immédiat, Twitter n’a pas répondu à une demande de commentaires.


Rejoignez-nous sur Telegram pour des informations libres et non censurées :
👉 t.me/Epochtimesfrance

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques déloyales pour faire taire nos informations portant notamment sur les questions de droits de l'homme en Chine. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.