L’administration Biden cherche à rétablir le mandat sur les vaccins

Par Naveen Athrappully
13 avril 2022 22:47 Mis à jour: 13 avril 2022 22:49

Le 11 avril, l’administration Biden a demandé à une cour d’appel de rétablir le mandat fédéral relatif au vaccin Covid‑19 après une victoire juridique cruciale la semaine dernière, tandis que le coordinateur Covid‑19 de la Maison Blanche a déclaré que l’administration était prête à prolonger le mandat relatif au masque sur la base d’une décision des Centres de contrôle et de prévention des maladies américains.

Un jury divisé de la Cour d’appel des États‑Unis pour le 5e circuit a annulé l’ordonnance d’injonction nationale rendue en janvier par le juge Jeffrey Brown (nommé au tribunal du district sud du Texas par l’ancien président Donald Trump) en statuant que le juge fédéral n’était pas compétent dans cette affaire. Le jury a noté que ceux qui cherchaient à contester auraient dû exercer des recours administratifs en vertu de la loi sur la fonction publique.

Cette victoire de deux voix contre une ouvre la voie au rétablissement du mandat fédéral de vaccination, tandis que le département de la Justice a demandé à la cour d’appel basée à la Nouvelle‑Orléans de prendre « les mesures appropriées pour que le gouvernement puisse reprendre la mise en œuvre et l’application » du mandat.

Le jugement doit prendre effet le 31 mai, mais la récente demande ferait avancer le calendrier pour un renouvellement rapide du mandat. Le département a fait valoir que l’urgence est « justifiée par le grave préjudice en cours pour l’intérêt public et le gouvernement. »

Le président Joe Biden a lancé le mandat le 9 septembre 2021, exigeant que les 3,5 millions d’employés du gouvernement se fassent vacciner contre le Covid‑19, avec des exemptions pour des raisons religieuses et médicales, sous peine de mesures disciplinaires, y compris le licenciement.

Peu après la publication du mandat, l’administration a été frappée par des poursuites judiciaires, car de nombreuses organisations et personnes l’ont contesté, notamment Feds for Medical Freedom, une coalition populaire qui a intenté le procès.

Marcus Thornton, président du collectif, a déclaré par courriel à Epoch Times : « Nous continuons d’explorer toutes les voies légales disponibles pour empêcher ce que nous considérons comme la mise en œuvre inconstitutionnelle et immorale des mandats de vaccination visant les employés et les contractuels fédéraux ».

« Au‑delà de nos efforts au tribunal, nous continuons également à exposer notre cas directement au peuple américain et au public votant. Chaque semaine, tant la science que les événements mondiaux font que ces mandats semblent plus déraisonnables et inadmissibles. Alors que le Covid devient moins mortel, l’instabilité en Europe de l’Est et même à notre frontière sud devient de plus en plus incontrôlable. Dans le même temps, le gouvernement mène une chasse aux sorcières visant à licencier des diplomates qualifiés, des agents de la police des frontières et d’autres spécialistes de la sécurité nationale qui refusent de se faire vacciner ou de divulguer leur statut. C’est une mauvaise politique publique et le peuple américain le sait », a‑t‑il ajouté.

Selon la Maison Blanche, plus de 93 % des employés fédéraux ont au moins reçu la première dose, et 98 % ont été vaccinés ou ont obtenu une exemption religieuse ou médicale.

Le Dr Ashish Jha, coordinateur de la réponse au Covid‑19 à la Maison Blanche, a déclaré que le mandat fédéral du masque (valable dans les transports publics, centres de transit, aéroports et avions) pourrait être prolongé au‑delà de sa date limite actuelle du 18 avril.

« Il s’agit d’une décision [des CDC], et je pense qu’elle est tout à fait à propos », a déclaré le Dr Jha lors de l’émission TODAY le 11 avril, notant que la décision de la Maison Blanche serait basée sur « les directives établies par les scientifiques des CDC ».

La directrice des CDC, le Dr Rochelle Walensky, a régulièrement été critiquée pour avoir publié des messages confus et parfois contradictoires concernant les politiques relatives au Covid‑19. Lors de la propagation du variant Delta l’année dernière, la déclaration de Mme Walensky concernant le port de masques pour les personnes vaccinées s’opposait initialement aux directives de l’Organisation mondiale de la santé.

Le Dr Jha a déclaré qu’une annonce concernant le port du masque serait faite « dans les prochains jours ».

Le sous‑variant BA.2 Omicron du coronavirus représente actuellement 72,2 % de tous les cas de Covid‑19 aux États‑Unis et est plus transmissible que la variant original. Cependant, il est également comme moins grave.

La ville de Philadelphie a annoncé qu’elle allait réimposer le port du masque à l’intérieur dès la semaine prochaine du fait d’une augmentation du nombre de cas.

Zachary Stieber a contribué à cet article.

***

Chers lecteurs,
Abonnez-vous à nos newsletters pour recevoir notre sélection d’articles sur l’actualité.
https://www.epochtimes.fr/newsletter

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.