Le FBI enquête sur les partisans de la campagne Trump accusés d’avoir harcelé le bus de campagne de Biden

Par Isabel van Brugen
2 novembre 2020 21:17 Mis à jour: 2 novembre 2020 21:17

Le FBI a confirmé dimanche qu’une enquête est en cours sur un incident qui a vu un convoi de véhicules arborant des drapeaux en soutien à la candidature à la réélection du président américain Donald Trump, entourant un bus de campagne de Biden sur une autoroute du Texas le 30 octobre.

L’incident a conduit la campagne Biden à annuler au moins deux de ses événements dans l’État. L’incident a été filmé et ensuite partagé sur Twitter par le président samedi avec la légende « I LOVE TEXAS ! ».

Les responsables de la campagne Biden affirment que les véhicules qui ont encerclé le bus sur l’autoroute 35 au Texas, entre San Antonio et Austin, ont tenté de le faire sortir de la route. Ils disent que la caravane a réussi à ralentir leur bus à environ 32 km/h et a essayé de l’arrêter au milieu de l’autoroute.

Les images de l’incident montrent une camionnette portant des drapeaux pro-Trump faire une embardée sur le côté d’un autre véhicule circulant juste derrière l’autobus. Le journal Texas Tribune a rapporté que le véhicule impacté était conduit par un membre de l’équipe de la campagne Biden.

« Le FBI de San Antonio est au courant de l’incident et mène une enquête », a déclaré à Reuters l’agent spécial Michelle Lee, porte-parole du Bureau fédéral d’enquête de San Antonio, dans un courriel. « Aucune autre information n’est disponible pour le moment. »

En réponse à la nouvelle de l’enquête du FBI, M. Trump s’est rendu sur Twitter et a déclaré qu’à son avis, il n’y avait pas d’acte répréhensible dans l’incident.

« À mon avis, ces patriotes n’ont rien fait de mal », a écrit M. Trump. « Au lieu de cela, le FBI et la Justice devraient enquêter sur les terroristes, les anarchistes et les agitateurs de l’Antifa, qui se promènent en brûlant les villes de gouvernance démocrate et en blessant notre peuple ! »

Il a déclaré lors d’un arrêt de campagne dans le Michigan plus tôt dans la journée : « Avez-vous vu nos gens hier ? Ils protégeaient son bus. »

La Maison-Blanche et la campagne de Biden n’ont pas répondu immédiatement à une demande de commentaires d’Epoch Times.

Le candidat démocrate à la présidence Joe Biden et sa colistière, la sénatrice Kamala Harris (Parti démocrate, Californie), n’étaient pas à bord du bus de campagne au moment de l’incident. Selon le Texas Tribune, la candidate démocrate à la Chambre des représentants des États-Unis et ancienne sénatrice de l’État du Texas, Wendy Davis, était à bord du bus.

FOCUS SUR LA CHINE – 80 % des Taïwanais prêts à se battre contre la Chine



Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du Parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.