Une mère a perdu un doigt et failli mourir après avoir été contaminée par une bactérie mangeuse de chair à la suite d’une griffure de chat

Par Li Yen
27 juillet 2019 05:19 Mis à jour: 27 juillet 2019 05:19

AVERTISSEMENT : CET ARTICLE CONTIENT DES IMAGES EXPLICITES DE BLESSURES QUI POURRAIENT HEURTER LA SENSIBILITÉ DE CERTAINS LECTEURS

Les chats peuvent être adorables, mais saviez-vous qu’une morsure ou une égratignure par un félin peuvent parfois être fatales ? Elles peuvent causer de graves infections bactériennes telles que la maladie des griffes du chat, les bactéries SARM (ou Staphylococcus aureus résistant à la méticilline), et la rage. Une mère de Glasgow, en Écosse, a perdu un doigt et a failli mourir après avoir été griffée par un chat errant.

Récemment, Moira Brady, 45 ans, s’est fait griffer le bras par un chat errant qui se battait avec un autre félin sur le trampoline dans son jardin. L’un des chats errants l’a attaquée avec ses griffes alors qu’elle tentait d’interrompre le combat et de les repousser.

Bien que l’égratignure ait perforé sa peau, elle n’y a pensé que quelques jours plus tard, lorsque l’un de ses doigts est devenu bleu et que sa main a enflé.

Moira Brady a fini par consulter les médecins environ une semaine après l’incident. Et heureusement qu’elle l’a fait. Les médecins lui ont dit qu’elle était infectée par le Staphylococcus aureus résistant à la méthicilline, ou SARM, et le Streptococcus A.

Selon eMedicineHealth, le SARM est tellement résistant aux antibiotiques qu’il est qualifié de « superbactérie » par certains chercheurs. En raison de sa capacité à détruire la peau, il a également été étiqueté comme une « bactérie mangeuse de chair ».

« Ils m’ont demandé si j’avais été près d’animaux », a expliqué Moira Brady, qui a deux filles, lors d’une interview avec Evening Times.

Pour empêcher l’infection bactérienne mortelle de se propager, un doigt de la main gauche de Moira Brady a dû être amputé. Luttant contre l’infection, elle a passé un mois à Glasgow Royal Infirmary pour subir deux greffes de peau et une transfusion sanguine.

« L’infection a envahi mon corps », a dit Moira. « Le chirurgien est resté cinq heures et demie après son service pour me sauver la vie et j’ai dû recevoir une transfusion sanguine. »

L’épreuve a « ruiné » sa vie, et maintenant elle « ne peut plus faire certains actes de la vie quotidienne, comme sortir les aliments du four ». Pire encore, Moira Brady devra subir d’autres interventions chirurgicales à l’avenir.

Les médecins lui ont dit qu’elle avait « beaucoup de chance » d’avoir survécu. Moira Brady aurait pu perdre sa vie ou son membre. « Les médecins ont d’abord dû m’enlever la moitié du doigt, puis le reste », dit-elle. « Ils ont dit que j’aurais pu mourir ou perdre toute ma main. »

Ses reins ont également commencé à dysfonctionner, donc si elle avait retardé le traitement, l’infection mortelle aurait pu entraîner l’arrêt complet de la fonction rénale. Elle aurait même pu mourir d’un choc toxique.

« De nombreuse personnes à qui j’en ai parlé n’arrivaient pas à croire que c’était arrivé après avoir eu une griffure de chat », a expliqué Moira Brady.

Les griffures de chats domestiques sont généralement mineures et peuvent habituellement être traitées à la maison avec des soins de base. Cependant, si la morsure du félin franchit la barrière de la peau, il est conseillé de « consulter un médecin, car la partie atteinte pourrait être infectée », a déclaré le Dr Emilia Crighton, consultante en santé publique et chef de la section des services de santé du NHSGGC, à Evening Times.

« Votre médecin généraliste ou votre pharmacie locale serait le premier point de contact, facile d’accès », a ajouté le Dr Crighton.

Ne vous inquiétez pas, les infections à SARM ne sont pas courantes chez les chiens et les chats, comme l’indique le site Web de Vetstreet. La bactérie peut être transmise aux humains par des animaux de compagnie infectés, soit par contact direct avec la zone infectée, soit par des objets contaminés, par exemple de la litière. Un animal colonisé par le SARM transporte souvent la bactérie autour du nez et de l’anus. Après avoir touché un animal de compagnie ou ramassé des excréments, il est donc recommandé de se laver et de se désinfecter les mains.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques répétées pour faire taire nos informations. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.