Montpellier : condamnés pour avoir récupéré de la nourriture dans la poubelle d’un supermarché, la cour d’appel finit par les relaxer

En mai 2014, Adrien, Léa et Mike avaient été reconnus coupables de vol pour avoir pris de la nourriture dans les poubelles d’un supermarché de Frontignan, près de Sète. Condamnés sans peine, Adrien et Léa ont fait appel et viennent de gagner.

Ils avaient escaladé un petit portail pour récupérer trois gros sacs poubelle pleins de nourriture, avant d’être interceptés par des policiers de la bac. Après la garde à vue, on leur avait rendu les sacs de nourriture. Pourtant, ils ont été jugés coupables de vol aggravé, et ce, même si le supermarché en question ne s’est pas porté partie civile lors du procès.

Seuls Adrien et Léa ont décidé de faire appel. La Cour d’appel de Montpellier a finalement décidé de les relaxer.

« La Cour d’appel s’est appuyée sur une jurisprudence de la Cour de cassation, qui avait considéré que des denrées alimentaires mises à la poubelle étaient abandonnées, et donc, que personne ne pouvait en revendiquer la propriété », a expliqué l’avocat des deux jeunes gens, Nicolas Gallon, à 20 minutes.

« Il ne s’agit donc en aucun cas d’un vol. Cette décision est importante car elle traduit un regard plus compatissant de la société sur cette pratique, qui est le fruit d’une misère sociale, d’une grande précarité », poursuit-il.

Dans un pays où plus de 10 millions de tonnes d’aliments consommables sont jetés chaque année, selon France 3, cette décision de la Cour d’appel de Montpellier est une bonne nouvelle dans la lutte contre le gaspillage alimentaire.

Cet article vous a intéressé ? Partagez-le avec vos amis et laissez-nous vos commentaires.

VIDÉO RECOMMANDÉE :

Bretagne : une agricultrice sommée de retirer un panneau
indiquant l’adresse de sa ferme où elle fait de la vente directe

 
VOIR AUSSI