« Nous pouvons encore nous retrouver nous-mêmes », déclare le propriétaire d’un centre de villégiature après avoir vu Shen Yun

« Nous pouvons encore nous retrouver nous-mêmes », déclare le propriétaire d’un centre de villégiature après avoir vu Shen Yun

David Weinstein et sa famille assistent à Shen Yun Performing Arts au Adrienne Arsht Center for the Performing Arts à Miami, Floride, le 4 janvier 2022. (Linda Li/The Epoch Times)

13 janvier 2022

MIAMI, Floride – L’histoire de la Chine, longue de 5 000 ans, n’est pas connue de tous. Pour David Weinstein, banquier d’affaires et propriétaire d’un centre de villégiature, ce n’était pas difficile de comprendre ce que vaut Shen Yun Performing Arts, car il sait exactement ce que la Chine a vécu et ce qui a été détruit depuis que le Parti communiste chinois (PCC) a pris le pouvoir.

« Je pense que 100 millions de personnes sont mortes à cause du communisme. Le Japon a encore conservé ce qu’il avait, mais la Chine est en train de perdre ce qu’elle était. Et si vous ne faites pas quelque chose, cela disparaîtra à jamais », a déclaré M. Weinstein. « C’est donc important. »

La mission de Shen Yun, basé à New York, est de faire revivre les 5 000 ans de civilisation chinoise.

Les membres du public commentent souvent l’énergie qu’ils ressentent lors du spectacle.

« Je pense que lorsque vous faites descendre l’énergie des cieux, la plupart des Américains ne comprennent pas que dans la Chine ancienne, il y avait une relation très spirituelle et divine avec Dieu », a-t-il déclaré. « Je l’ai étudié, donc je comprends cela et je pense que c’est très puissant, mais cela a été détruit par Mao. Je veux dire, pas détruit, mais supprimé. Vous avez un gros travail pour le garder en vie. »

Avec la technologie moderne et toutes les distractions qui nous entourent, il peut être difficile de saisir ce qui est vraiment important dans la vie. Shen Yun dépeint intelligemment ce dilemme social dans l’une de ses pièces de danse.

« J’ai aussi trouvé que c’était très intelligent avec les téléphones portables pour montrer comment les gens se perdent dans les temps modernes. Mais nous pouvons encore nous retrouver nous-mêmes », a déclaré M. Weinstein.

Un professeur de ballet dit : « époustouflant »

 

Emily Morales (à gauche), William Barroso et Leona Barroso au spectacle Shen Yun Performing Arts au Adrienne Arsht Center for the Performing Arts, le 4 janvier 2022. (Teng Dongyu/The Epoch Times)

Dans le public, se trouvait également une professeure de ballet qui assistait à Shen Yun avec ses grands-parents.

Emily Morales a eu les larmes aux yeux à de nombreuses reprises pendant le spectacle.

« C’est quelque chose que j’aimerais apprendre davantage. C’est très beau… J’étais littéralement en larmes la moitié du temps »,
a déclaré Mme Morales.

Elle a été frappée par la beauté d’une culture différente de la sienne.

« C’est une culture complètement différente de celle dans laquelle nous avons été élevés. C’est magnifique. J’adore ça », a-t-elle déclaré.

En tant que personne qui comprend la danse, elle a été particulièrement impressionnée par l’aspect technique de la danse classique chinoise.

« C’est vraiment une question de coordination entre la main et l’œil, et les pieds aussi. Cela demande beaucoup d’entraînement, car je ne pense pas que je puisse le faire moi-même en tant que danseuse », a déclaré Mme Morales.

Selon le site web de Shen Yun, les techniques de tumbling, souvent associées à l’acrobatie ou à la gymnastique, proviennent en réalité de la danse classique chinoise et ont une histoire de plusieurs milliers d’années.

« C’est étonnant de voir qu’ils peuvent aussi faire des acrobaties avec le tumbling. C’est difficile de le faire sur un sol nu, je le fais moi-même, mais c’est très difficile de le faire autant de fois que ces hommes et ces femmes l’ont fait », a-t-elle déclaré. « Je suis donc très impressionnée par le fait qu’ils puissent le faire avec aisance et enchaîner les numéros pendant près d’une heure. Époustouflant ! »