Sauvetage épique : les « tigres du train » enfermés dans un wagon depuis 15 ans voient le ciel pour la première fois

Par Louise Chambers
13 mai 2022 02:46 Mis à jour: 13 mai 2022 04:05

Ces tigres peuvent maintenant voir le ciel au‑dessus d’eux, et pas seulement des barres de métal et un toit.

Après avoir été enfermée pendant 15 ans dans un wagon de train abandonné en Argentine, une famille de quatre tigres du Bengale sauvés a enfin pu voir le ciel et sentir l’herbe sous ses pattes.

Le groupe international de protection des animaux Four Paws a été informé de l’existence de ces « tigres du train » captifs dans la province de San Luis, dans le nord‑ouest de l’Argentine, en 2021, après que les autorités ont découvert leurs conditions de vie inadéquates.

C’est alors qu’a commencé l’incroyable mission de transférer les tigres en cage vers leur nouveau foyer à plus de 20 000 kilomètres de là, en Afrique du Sud.

(Avec l’aimable autorisation de Hristo Vladev/Four Paws)
(Avec l’aimable autorisation de Hristo Vladev/Four Paws)

En 2007, le mâle de 18 ans et la femelle de 15 ans ont été abandonnés par un cirque itinérant qui a demandé à un fermier local de s’occuper temporairement des deux tigres, explique Four Paws dans un communiqué de presse. Le cirque n’est jamais revenu, et comme la possession privée d’animaux sauvages est illégale en Argentine, le fermier « n’a pas informé les autorités immédiatement ».

Le couple de tigres non stérilisé avait une « série de petits » en captivité. Deux étaient présents au moment du sauvetage.

Lors d’une visite d’inspection l’année dernière, l’autorité argentine chargée de la protection de la faune, Fauna San Luis, avait constaté les conditions de vie déplorables des tigres, mais comme elle n’était « pas en mesure de les reloger localement », son équipe a commencé à chercher des solutions, c’est alors que Four Paws a eu connaissance de la situation et a accepté de l’aider.

(Avec l’aimable autorisation de Hristo Vladev/Four Paws)
San Luis, Argentina | 2022 01 05 | Train Tigers current conditions. San Luis, Argentina. Photographer: Nicolas Cabona

« Le wagon a longtemps été souillé par des excréments et des restes de viande et d’os, mais heureusement, ce n’est plus le cas », a déclaré le Dr Amir Khalil, vétérinaire de Four Paws et responsable de la mission de sauvetage.

« Les tigres ont besoin de bouger, de courir, de jouer et de se baigner. Être enfermé dans un wagon de train de 75 mètres carrés et ne faire que des allers‑retours pendant 15 ans n’est pas une vie digne d’un tigre. »

Selon le Dr Khalil, les années d’enfermement ont considérablement affecté le bien‑être mental et physique des grands félins. Son équipe a pris des dispositions d’urgence pour transférer les tigres au sanctuaire pour grands félins de Lionsrock, près de Bethléem, en Afrique du Sud, avec le soutien du ministère de l’Environnement et du Développement durable.

Les « tigres du train » ont été chargés dans des caisses pour être transportés à l’aéroport de San Luis, en Argentine, le 9 mars 2022. (Avec l’aimable autorisation de Hristo Vladev/Four Paws)

Une équipe de Four Paws a passé des mois à préparer le déménagement en observant le comportement et les besoins des tigres et en les familiarisant avec leurs caisses de transport. Puis, enfin, est venu le jour tant attendu du sauvetage.

Le 9 mars de cette année, les tigres Sandro, Mafalda, Gustavo et Messi, tous nommés d’après des personnalités argentines célèbres, ont été amenés à entrer volontairement dans les caisses de transport en utilisant le « renforcement positif » au lieu de l’anesthésie, obtenant ainsi la coopération des grands félins avant que les caisses ne soient chargées dans un camion et conduites à l’aéroport par leur équipe d’experts.

Il s’agissait de la toute première mission de sauvetage de Four Paws en Amérique du Sud, selon le communiqué de presse.

« Notre équipe devait être autour d’eux pour qu’ils restent calmes en notre présence et pendant le transfert », a déclaré le Dr Khalil. « C’était, et c’est toujours, une situation stressante pour les animaux, mais nous l’avons rendue aussi confortable que possible. Pour nous, le bien‑être des animaux passe toujours en premier. Nous avons mis des sols souples, des trous d’aération et des récipients d’eau dans les caisses de transport et nous les contrôlions pendant l’escale du vol. »

À leur arrivée à Lionsrock, le 12 mars, après un voyage de 70 heures, les quatre grands félins ont été relâchés dans un enclos herbeux, « adapté à leur espèce », pour la première fois de leur vie.

La libération de Sandro au Lionsrock Big Cat Sanctuary le 12 mars 2022. (Avec l’aimable autorisation de Daniel Born/Four Paws)
Tigers Messi et Sandro sont sortis à Lionsrock le 12 mars 2022. (Avec l’aimable autorisation de Daniel Born/Four Paws)
(Avec l’aimable autorisation de Hristo Vladev/Four Paws)

« Ces tigres n’ont jamais senti l’herbe ou la terre sous leurs pattes », a déclaré le Dr Khalil. « C’est la première fois qu’ils peuvent voir le ciel au‑dessus d’eux, et pas seulement des barres métalliques et un toit. Maintenant, ils ont des centaines de mètres carrés remplis de nouvelles sensations, de nouveaux goûts et de nouvelles odeurs. »

« Ils étaient déjà curieux, explorant leurs enclos d’adaptation temporaires et faisant prudemment leurs premiers pas sur un terrain qui leur était jusqu’alors inconnu. Je suis fier que nous ayons ramené les quatre tigres sains et saufs en Afrique du Sud. »

Sandro, le mâle le plus âgé et presque entièrement aveugle, Messi et Gustavo sont sortis de leur cage de transport et ont commencé à explorer rapidement, selon Four Paws. Mafalda, la femelle, est restée en retrait et a été la dernière à quitter sa cage.

Dr Amir Khalil, le vétérinaire de Four Paws qui a dirigé la mission de sauvetage. (Avec l’aimable autorisation de Hristo Vladev/Four Paws)

Au fil des semaines, les quatre tigres ont été progressivement introduits par paires, au cours d’une phase d’adaptation, dans un enclos d’un hectare.

Hildegard Pirker, directrice du sanctuaire de Lionsrock, dont l’équipe « suivra de près » le bien‑être et les besoins médicaux de la famille de tigres au fil du temps, a déclaré que la voie de la réhabilitation pour ces animaux était désormais ouverte.

Four Paws a diffusé sur YouTube des images émouvantes du sauvetage épique des tigres et de leurs premiers pas dans leur nouvelle maison.

Lionsrock, un des 11 sanctuaires pour animaux sauvages de Four Paws, offre un refuge à vie à plus de 100 animaux auparavant négligés ou maltraités qui ne peuvent pas retourner à l’état sauvage. La plupart sont des grands félins sauvés de l’industrie de la chasse, du commerce illégal d’animaux de compagnie, des cirques et des zoos.

Le PDG de Four Paws, Josef Pfabigan, a déclaré dans un communiqué que le sauvetage de tigres tels que Sandro, Mafalda, Gustavo et Messi révèle « des problèmes institutionnels et des lacunes juridiques » dans la protection des tigres, et qu’il a donc permis de faire prendre conscience de l’importance de cette protection.

« En sauvant ces quatre tigres en Argentine, nous leur offrons une meilleure vie individuelle et nous sensibilisons les gens au fait que tous les animaux du monde doivent être traités avec respect, empathie et compréhension », a‑t‑il déclaré.

***
Chers lecteurs,
Abonnez-vous à nos newsletters pour recevoir notre sélection d’articles sur l’actualité.
https://www.epochtimes.fr/newsletter

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.