«Frappe-la ! C’est après l’école»: une mère surprise en train d’encourager une adolescente à frapper une autre fille

Un parent californien, tenant une adolescente dont elle n’a pas la garde dans ses bras, disait à sa fille : « Frappe-la », alors que la scène était filmée sur un téléphone portable.

« C’est après l’école. Tu n’auras pas d’ennuis », ajoute la mère.

Irina Lizarrage Acuna, la mère de la fille que la femme tenait, dit qu’elle blâme la femme, et non la fille de la femme, pour les coups.

« C’est horrible pour un parent de regarder ça. C’est épouvantable. On se sent vraiment… Je me sens coupable, tu sais ? J’aurais aimé être là pour l’aider », a dit Irina à Fox 40.

« Dans la vidéo, vous pouvez voir que l’adolescente ne veut même pas frapper ma fille. Elle est forcée par sa mère de la frapper », dit-elle. « Tu sais, je ne suis même pas en colère, je ne peux pas être en colère contre l’adolescente. J’en veux à la mère. Comment avez-vous pu forcer votre fille à frapper quelqu’un d’autre ? »

Irina a dit qu’elle allait poursuivre la femme en justice.

Les images montrent clairement la femme tenant la fille d’Irina avant que la fille de la femme ne la frappe.

« Sa mère est sortie de nulle part et a pressé son corps contre moi en disant à sa fille de me frapper », a dit Jacqueline Zavala, la fille d’Irina, à CBS.

Les deux filles fréquentent toutes les deux le collège Turlock Junior High School. Jacqueline a dit que la bagarre a eu lieu le 8 mars à un arrêt de bus.

Irina a dit que sa fille était intimidée par l’autre fille et, pendant que les deux étaient dans le bus, lui a demandé d’arrêter, disant : « Arrête de parler de moi, laisse-moi tranquille. »

J’ai dit quelque chose comme : « ‘Je veux que tu arrêtes de me parler’, et sa mère est sortie de nulle part », dit Jacqueline.

Le district scolaire unifié de Turlock et le service de police de Turlock ont confirmé qu’ils enquêtent sur ce qui s’est passé.

« Comme la plupart de ceux qui ont vu cette vidéo, nous avons été consternés par cette attaque. Nous avons identifié ceux qui sont montrés dans la vidéo et nous avons partagé cette information avec le service de police de Turlock qui mène une enquête », a déclaré le district dans un communiqué.

Femme recherchée par la police

À la suite de l’enquête, le service de police de Turlock a arrêté la jeune fille qui a été vue en train de battre la fille d’Irina et elle a été emmenée au centre de détention pour mineurs pour suspicion de coups et blessures, a rapporté le journal Turlock Journal dans une mise à jour le 12 mars.

La police a identifié la femme vue détenant la fille d’Irina, mais n’a pas rendu public son nom.

Les agents ont tenté de la contacter, « mais elle n’était pas chez elle ou bien elle nous évite », a déclaré le porte-parole de la police de Turlock, le sergent Russell Holeman, au journal californien Modesto Bee. « Elle sait qu’elle est recherchée, on est allés à sa résidence, et on l’encourage à se rendre. »

Elle est recherchée pour séquestration, mauvais traitements infligés à un enfant et contribution à la délinquance d’un mineur.

Sa fille, a dit le sergent Holeman, pourrait être condamnée à des travaux d’intérêt général ou à des cours de maîtrise de la colère, ou faire l’objet de mesures disciplinaires à l’école.

Irina a écrit sur Facebook que la fille qui a frappé sa fille a intimidé d’autres personnes. « Depuis cette vidéo, un plus grand nombre d’enfants ont fait savoir à leurs parents que cette fille les a intimidés à l’école et qu’ils avaient peur de s’exprimer », a-t-elle écrit. « C’était si traumatisant pour eux de regarder ça et ils sont prêts à aider pour que ça ne se reproduise plus ! »

Version originale

 
VOIR AUSSI