«Vous pillez, nous tirons»: DeSantis prévient les délinquants qui s’en prendraient aux victimes de l’ouragan

Par Tom Ozimek
2 octobre 2022 13:25 Mis à jour: 2 octobre 2022 13:25

Ron DeSantis, gouverneur de Floride, a mis en garde les voleurs opportunistes et leur a demandé de ne pas s’en prendre aux habitants ni de saccager les maisons au lendemain du passage de l’ouragan Ian. Lors d’une conférence de presse, il a déclaré que les citoyens de son État connaissaient bien leurs droits en vertu du deuxième amendement, tout en attirant l’attention sur le panneau d’affichage d’un commerce où l’on pouvait lire « vous pillez, nous tirons ».

DeSantis a lancé cet avertissement sévère au cours de plusieurs conférences de presse tenues ce vendredi, dont une à Fort Myers, où il a fait remarquer qu’il avait vu ce panneau destiné aux pilleurs potentiels installé dans un commerce de la ville voisine de Punta Gorda.

« Ils ont barricadé tous les commerces. Des gens ont écrit sur leur contreplaqué : ‘Vous pillez, nous tirons' », a déclaré DeSantis. « À la fin de la journée, nous n’allons pas permettre à l’anarchie de tirer parti de cette situation. »

« Il y a un ordre public dans cet état, notre population respecte l’ordre public, alors ne pensez pas que vous allez profiter du malheur des gens », a ajouté le gouverneur.

Le gouverneur de Floride, Ron DeSantis, à Surfside, en Floride, le 3 juillet 2021. (Michael Reaves/Getty Images)

Lors d’une conférence de presse tenue à St. Augustine plus tard dans la journée, DeSantis a rappelé aux journalistes : la Floride est un « État du deuxième amendement ». Les voleurs qui veulent saccager les maisons des gens devraient se méfier.

« On ne sait jamais ce qui se cache derrière la maison de quelqu’un », a déclaré sans ambages le gouverneur républicain. « Je ne prendrais pas ce risque si j’étais vous – puisque nous sommes un État du deuxième amendement. »

La Floride dispose d’une législation qui protège l’habitat, avec des principes issus de la « castle doctrine » [la doctrine du château, i.e. un lieu inviolable] ou la loi « stand‑your‑ground » [« défendez votre territoire »]. De ce fait tout citoyen se sentant menacé de mort ou de dommage corporel ou qui affronte des assaillants a le droit de répondre par la force plutôt que de battre en retraite.

La Floride ne tolérera pas les pillards

Dans un message sur Twitter, Ashley Moody, procureure générale de Floride, a partagé une vidéo montrant un groupe de voleurs arrêtés.

« La Floride ne tolérera pas que des pillards profitent de l’ouragan Ian pour s’en prendre aux citoyens les plus vulnérables. Ils seront arrêtés. J’ai demandé aux procureurs d’État de solliciter la détention provisoire la plus longue possible pour les maintenir enfermés et les empêcher de commettre de nouveaux délits », a déclaré la procureure dans un commentaire.

Un autre responsable a prévenu que les escrocs essayent souvent de profiter des personnes désespérées victimes des catastrophes naturelles majeures. Il a appelé les habitants à être vigilants au lendemain des destructions causées par l’ouragan Ian.

« Vous avez ces prédateurs qui vont venir. Ils vont faire du porte‑à‑porte dans les quartiers où ils verront des dégâts. Ils vont transmettre les demandes d’indemnisation [d’assurance] à des entrepreneurs ou à des experts [en sinistre] publics sans scrupules… qui vont nuire à votre capacité à vous faire rembourser plus rapidement », a déclaré vendredi Jimmy Patronis, directeur financier de la Floride, à Newsmax.

Après les catastrophes naturelles comme celle de Ian, les mauvais acteurs « arrivent en masse », a prévenu M. Patronis. Si vous êtes « assuré » et que vous avez subi des dommages, « appelez votre agent, votre assureur ou mon bureau », a‑t‑il ajouté.

« Ainsi votre demande sera traitée correctement. Mon bureau adore traiter les demandes d’indemnisation des gens, nous faisons un excellent travail », a‑t‑il poursuivi.

L’ouragan Ian a touché terre près de l’île de Sanibel et de Fort Meyers mercredi sous forme de forte tempête catégorie 4, avec des vents de plus de 240 km/h.

Une onde créée par la tempête de plus de 3 mètres a inondé ces zones, rasant des quartiers entiers et détruisant un grand pont‑jetée reliant Sanibel au continent, selon les photos.

Selon le chef de la Florida’s Division of Emergency Management, l’ouragan Ian a fait au moins 21 morts dans l’État. Ce chiffre devrait augmenter à mesure que les opérations de recherche et de sauvetage se poursuivront.

Jack Phillips a contribué à cet article.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques répétées pour faire taire nos informations. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.