Trois mots fortement censurés qui peuvent vous faire arrêter en Chine – voici pourquoi:

Par Epoch Times
13 mai 2022 18:34 Mis à jour: 15 mai 2022 13:00

Authenticité, bienveillance, tolérance (ou en chinois, zhen 真 shan 善 ren 忍) semblent être les valeurs idéales à suivre pour le monde entier mais, en Chine communiste, si vous prononcez ces trois mots ensemble, vous serez arrêté.

Falun Dafa, également connu sous le nom de Falun Gong, est une discipline spirituelle basée sur les valeurs traditionnelles « authenticité, bienveillance, tolérance » auxquelles toute personne consciencieuse peut facilement s’identifier. Cette discipline pacifique, enracinée dans la tradition bouddhiste, était relativement inconnue du reste du monde jusqu’en 1999, lorsque le Parti communiste chinois (PCC) a commencé à persécuter le Falun Gong. Le Falun Gong est actuellement pratiqué librement dans plus de 80 pays.

Un policier chinois s’approche pour arrêter des pratiquants de Falun Gong qui ont traversé la Chine pour se rendre à la place Tiananmen, à Pékin, afin de lancer des appels pacifiques contre la persécution en 2001. Les caractères chinois écrits sur la banderole sont « Zhen, Shan, Ren », les enseignements moraux fondamentaux de cette discipline spirituelle. (Avec l’aimable autorisation de Minghui)

Selon le site officiel du FalunGong, les personnes qui pratiquent cette « voie spirituelle profondément enrichissante » en retirent des bienfaits importants pour leur santé, ainsi qu’une nouvelle énergie, une clarté d’esprit et un soulagement du stress.

« Ses enseignements encouragent les élèves à se libérer des comportements malsains tout en s’efforçant d’adapter leur vie aux qualités intrinsèques de l’univers : ‘Authenticité, Bienveillance, Tolérance’ », peut-on lire sur le site.

Cependant, au cours des deux dernières décennies, en raison de la persécution et de la chasse incessante de la police chinoise pour arrêter davantage de pratiquants de Falun Gong, les principes fondamentaux de la pratique, à savoir « authenticité, bienveillance, tolérance », sont devenus des mots très sensibles et censurés. Le fait de prononcer ces trois mots ensemble au téléphone peut déclencher le système de localisation du PCC et alerter la police, qui peut alors accéder aux coordonnées GPS du locuteur et se précipiter pour l’arrêter.

Si une personne prononce ces mots en public en Chine, elle risque non seulement d’être arrêtée, mais aussi d’être torturée et détenue pendant de longues périodes, voire de subir un prélèvement d’organes.

Le Falun Gong (ou Falun Dafa) est basé sur les valeurs universelles « authenticité, bienveillance, tolérance » ou, en chinois, Zhen 真 Shan 善 Ren 忍. (The Epoch Times)

Présenté au public en 1992, le Falun Gong est devenu très populaire en Chine à la fin des années 1990, avec 70 à 100 millions de personnes le pratiquant, selon les sources officielles de l’État chinois à l’époque. Ainsi, le nombre de personnes pratiquant le Falun Gong avait largement dépassé celui des membres du parti communiste. Jiang Zemin, le dirigeant du PCC à l’époque, y a vu une menace à son régime autoritaire et a lancé une violente campagne de persécution en juillet 1999 pour éliminer le Falun Gong.

Le PCC a créé un département spécial dans le seul but de coordonner et de mettre en œuvre la persécution des pratiquants de Falun Gong. C’est le Bureau 610, du nom de la date à laquelle il a été mis en place : le 10 juin 1999. Ce bureau est toujours en activité.

Les porte-paroles du PCC ont fait des heures supplémentaires pour diffuser des informations calomnieuses sur le Falun Gong dans le but de retourner l’opinion publique contre cette pratique. Ces reportages ont même été diffusés dans d’autres pays et ont été reproduits par des médias chinois et anglais d’outre-mer, qui ne se rendaient pas compte qu’ils diffusaient de la désinformation.

Sur cette photo, 36 pratiquants occidentaux de Falun Gong ont été arrêtés lorsqu’ils ont organisé une manifestation pacifique sur la place Tiananmen en novembre 2001. (Avec l’aimable autorisation de The Journey to Tiananmen)

Regardez le documentaire primé de 10 minutes qui explique pourquoi des dizaines de millions de gens qui pratiquent la méditation sont ciblés pour être éliminés en Chine.

Vidéo

Selon la série exclusive d’Epoch Times intitulée « Comment le spectre du communisme dirige le monde », le PCC a encouragé l’athéisme et lance des attaques contre les croyances spirituelles les unes après les autres depuis sa prise de pouvoir en 1949, car l’objectif final du communisme est de détruire la foi en « corrompant les êtres humains par la tromperie, la déviation et l’infiltration ».

La persécution du Falun Gong lancée par Jiang est « la plus importante depuis la Révolution culturelle ».

« [La persécution à l’échelle nationale] a renforcé l’autorité politique de Jiang et lui a permis de placer ses alliés à des postes de pouvoir et de profit. Les politiques brutales de Jiang contre le Falun Gong et la corruption qu’il a encouragées ont jeté les bases de la résurrection moderne du totalitarisme par le PCC et ont précipité la Chine dans une chute libre morale sans précédent », explique le livre.

Des pratiquants de Falun Gong méditent près de Battery Park, à Manhattan, lors de la Journée mondiale du Falun Dafa, le 13 mai 2015. (Laura Cooksey/The Epoch Times)
Des pratiquants de Falun Dafa participent au défilé du Nouvel An chinois à Flushing, New York, le 5 février 2022. (Dai Bing/The Epoch Times)

Grâce aux efforts inébranlables des enquêteurs indépendants, au courage des prisonniers d’opinion persécutés et à la résilience des pratiquants de Falun Gong à l’étranger qui dénoncent les violations flagrantes des droits de l’homme commises par la Chine au fil des ans, le monde prend progressivement conscience de la situation et les personnes chérissant la liberté s’élèvent contre la persécution du Falun Gong par le Parti communiste.

Aux alentours de l’année 2006, des allégations de prélèvements d’organes approuvés par l’État ayant lieu dans de nombreux hôpitaux de Chine ont commencé à faire surface. En 2019, l’enquête d’un tribunal indépendant a conclu que « des prélèvements forcés d’organes ont été commis pendant des années dans toute la Chine à une échelle significative et que les pratiquants de Falun Gong ont été une – et probablement la principale – source d’approvisionnement en organes ».

Alors que la persécution du Falun Gong menée par le PCC se poursuit, les enquêteurs affirment que ce type de génocide médical se poursuit encore aujourd’hui.

Le 18 juillet 2019, sur la pelouse ouest du Capitole, à Washington, des pratiquants de Falun Gong font les exercices lors d’un rassemblement commémorant le 20e anniversaire de la persécution du Falun Gong en Chine. (Mark Zou/The Epoch Times)
Des pratiquants de Falun Gong participent à un défilé commémorant le 20e anniversaire de la persécution du Falun Gong en Chine, à Washington, le 18 juillet 2019. (Mark Zou/The Epoch Times)

Traditionnellement, en Chine, de nombreuses pratiques spirituelles étaient transmises par un maître à quelques disciples sélectionnés. Cela s’est fait de cette façon pendant des milliers d’années.

La pratique du Falun Gong est gratuite et accessible à tous ceux qui veulent apprendre. Ses principes fondamentaux « authenticité, bienveillance, tolérance » encouragent les gens à changer leurs habitudes pour devenir de meilleures personnes, à élever leur moralité pour devenir bons et altruistes.

Grâce à ses bienfaits pour le corps, tels que l’amélioration de la santé, le développement de la spiritualité, l’élévation significative des valeurs morales et un sentiment de paix intérieure profonde, des personnes de tous horizons apprennent cette ancienne méthode méditative. Les principes universels « authenticité, bienveillance, tolérance » entreront certainement dans l’histoire comme des valeurs déterminantes pour l’humanité future.

La série d’exercices avec instructions et les enseignements du Falun Gong peuvent tous être téléchargés gratuitement en ligne sur www.FalunDafa.org.

***

Chers lecteurs,
Abonnez-vous à nos newsletters pour recevoir notre sélection d’articles sur l’actualité.
https://www.epochtimes.fr/newsletter

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.