5 règles pour trouver un but dans la vie

Par Annie Holmquist
2 janvier 2022 03:14 Mis à jour: 2 janvier 2022 03:14

Le monde est tellement rempli d’imbéciles qui ont transformé le monde en un désordre chaotique que les affirmations les plus basiques et pleines de bon sens deviennent des perles de sagesse profonde.

Récemment Abigail Shrier, une avocate diplômée d’Oxford et de Yale devenue journaliste indépendante, a formulé une déclaration intéressante. Mme Shrier est peut-être plus connue pour son livre de 2020, Irreversible Damage : The Transgender Craze Seducing Our Daughters (Dommages irréversibles : la folie transgenre qui séduit nos filles, ndt.), un sujet qui ne lui a pas vraiment valu de nombreux amis dans la stratosphère politiquement correcte.

Mme Shrier a conservé intacte sa réputation non politiquement correcte lors d’un récent discours devant les étudiants de Princeton, dans lequel elle a poliment critiqué notre société absurde. Mais son discours ne s’est pas contenté de dénoncer ce qui ne va pas dans le monde, il a également proposé cinq moyens de retrouver la raison. Les conseils de Mme Shrier visaient à donner un but à la vie, plutôt qu’à faire de l’individu un automate marchant au rythme imposé par les élites politiques et pseudo-culturelles.

Se marier

Les chiffres officiels des Centers de prévention et de contrôle des maladies (CDC) montrent que le nombre de mariages pour 1 000 personnes est passé de huit à six au cours des deux premières décennies du 21e siècle. À la fin de la Seconde Guerre mondiale, il y avait plus de 16 mariages pour 1 000 personnes, a récemment rapporté The Hill. Les choix en matière d’éducation et l’indépendance financière accrue des femmes sont à l’origine de ce déclin, mais il est également probable que la peur – tant du divorce que de la prise de risque – y contribue également.

Pourtant, ceux qui évitent le mariage passent à côté de quelque chose, selon Mme Shrier.

« On ressent ce frisson, ou ce frisson de la vie, lorsqu’on choisit une personne avec laquelle s’engager, en sachant pertinemment que tout mariage peut échouer », a-t-elle déclaré.

S’engager est un risque. Ceux qui ne s’engagent pas échappent aux difficultés du mariage. Mais en agissant ainsi, ils oublient que ce sont les difficultés qui font de quelqu’un une meilleure personne. Ceux qui s’engagent obtiennent le plaisir d’avoir de la compagnie et de s’occuper de quelqu’un d’autre qu’eux-mêmes, tout en sachant que les familles traditionnelles rendent le monde meilleur en général.

Avoir des enfants

Tout comme le mariage, le taux de natalité est en chute libre, et en 2020. On comprendra qu’un monde en proie au chaos n’est pas exactement le type d’environnement dans lequel les gens aient envie de donner la vie. Les enfants représentent également beaucoup de travail et désavantagent les parents sur le plan financier et au niveau du temps.

Mais avoir des enfants reste l’un des moments les plus excitants et les plus utiles de la vie, selon Mme Shrier, même s’il y a toujours un risque « lorsque vous amenez des enfants dans un monde où il n’y a aucune garantie quant à leur sécurité ou leur réussite. » Les enfants sont un investissement éternel. Ils apportent de la joie, des rires, et même une occasion de réfléchir sur soi – un miroir pour vos défauts et une incitation à vous améliorer afin d’être un bon modèle pour leurs petits yeux.

Travailler dur

Un grand objectif est atteint « lorsque vous trouvez le courage de créer une vie, quelque chose qui restera après votre départ », a déclaré Mme Shrier. Il y a une joie à travailler de ses mains sur quelque chose de significatif, non seulement pour sa famille, mais pour le monde en général.

Décrocher un emploi dans le monde de l’entreprise est considéré comme le summum de la réussite. Mais parfois, ceux qui ont le plus d’influence dans la vie sont ceux qui font les choses les plus simples, en faisant de leur mieux pour égayer leur petit coin du monde. Comme le montre le film de Noël de 1946 La vie est belle, les petites choses de la vie – comme fournir des repas quotidiens à sa famille, se lier d’amitié avec un voisin ou faire du bénévolat à l’église – peuvent avoir une plus grande influence pour le bien du monde que nous ne le saurons jamais, si elles sont faites avec la foi.

Jimmy Stewart, Donna Reed et Karolyn Grimes dans La vie est belle. (Domaine public)

Avoir des principes

« Dire la vérité publiquement, avec franchise et lucidité » est la quatrième chose qui, selon Mme Shrier, donne un but dans la vie. De nos jours, dire la vérité peut causer de gros problèmes à quelqu’un, en raison d’une annulation, d’une perte d’emploi ou d’autres choses. Mais il n’y a rien de tel que de savoir que vous avez dit la vérité, quel qu’en soit le prix.

Ne pas se laisser acheter

En lien avec le point précédent, beaucoup sont prompts à céder ou à sacrifier leurs principes, que ce soit pour un gain financier, pour leur sécurité personnelle ou même pour conserver une bonne réputation. Mais en ayant des principes et en disant au monde que « vous ne pouvez pas m’acheter par la flatterie », vous donnez aussi à la vie un plus grand sens et une plus grande intégrité, selon Mme Shrier.

Il y a un point commun à tous les arguments avancés par Mme Shier : chacun implique un élément d’altruisme ou de sacrifice de soi. Pour se marier et avoir des enfants, il faut continuellement donner de soi, tant pour maintenir la relation conjugale que pour assurer la survie des petits. Il en va de même du travail difficile et du soutien aux autres. Lorsqu’il s’agit d’avoir des principes et d’éviter la flatterie, il faut mettre de côté la bonne opinion que l’on a de soi, ainsi que celle que les autres ont de nous, pour bien faire.

Mais n’est-ce pas là le but de la vie ? Se sacrifier pour les autres ?

Une personne sage nous a dit un jour que donner sa vie pour les autres est un signe du plus grand amour. C’est peut-être pour cette seule raison que Mme Shrier trouve plus de sens à sa vie dans ces choses que dans le fait de« marcher au pas » et « obéir à l’algorithme ».


Rejoignez-nous sur Telegram pour des informations libres et non censurées :
👉 t.me/Epochtimesfrance

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques déloyales pour faire taire nos informations portant notamment sur les questions de droits de l'homme en Chine. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.