D’adorables chouettes aux grands yeux posent lors d’une séance photo touchante

Par Louise Bevan
9 février 2022 22:50 Mis à jour: 9 février 2022 23:10

Alors qu’elle était en train de pique-niquer, Deb Farrimond, artiste australienne spécialisée dans la protection de la faune, a aperçu dans les arbres au-dessus de sa tête, une paire de visages familiers aux yeux écarquillés. Il s’agissait d’un couple de hiboux des marais, duveteux, adorables et très enthousiaste pour prendre la pose devant l’appareil photo.

« Heureusement pour moi, les hiboux étaient très curieux envers moi et mon appareil photo, et étaient assez comiques avec leurs têtes inclinées ainsi que leurs yeux écarquillés », explique Mme Farrimond, 57 ans, à Epoch Times. « C’était très drôle à voir, et heureusement la prise de mes photos s’est très bien passée. »

Epoch Times Photo
(Avec l’aimable autorisation de Deb Farrimond)
Epoch Times Photo
(Avec l’aimable autorisation de Deb Farrimond)
Epoch Times Photo
(Avec l’aimable autorisation de Deb Farrimond)
Epoch Times Photo
(Avec l’aimable autorisation de Deb Farrimond)

Deb, trésorière de l’association Pastel Artists of South Australia, participait à un pique‑nique de Noël avec le groupe dans une zone humide locale d’Oaklands, dans la banlieue sud d’Adélaïde, lorsqu’elle a vu le duo duveteux. Cependant, ce n’était pas la première fois qu’elle voyait cette espèce dans la région.

« Mon mari et moi avions visité les zones humides la semaine précédente, et avions trouvé les hiboux à l’endroit même où ils avaient élevé leurs poussins, l’année précédente », se souvient‑elle.« J’utilise mes propres photos de référence lors de mes voyages et de mes sorties sur le terrain, alors trouver cette magnifique famille de chouettes méridionales pour la deuxième année consécutive a été très réjouissant. »

Deb a partagé ses photos sur plusieurs médias sociaux, notamment sur Australian Native Birds, où elles ont accumulé des milliers de vues.

« Les gens les ont totalement adorées », déclare Deb.

Epoch Times Photo
(Avec l’aimable autorisation de Deb Farrimond)

Mariée, mère de trois enfants et grand‑mère de six petits‑enfants, Deb est une artiste qui se passionne pour la sensibilisation aux espèces en voie de disparition. Elle peint des animaux sauvages depuis environ six ans, en utilisant principalement des pastels tendres, du charbon de bois et du carton à gratter.

« Les boobooks sont les plus petits hiboux d’Australie. Ils chassent la nuit et se nourrissent de petits marsupiaux, de souris et d’insectes », explique-t-elle. « J’ai l’intention de peindre ces magnifiques petits oiseaux au cours de la nouvelle année, et j’espère donner vie à leur caractère sur le papier. »

« Mon objectif est de sensibiliser les gens à notre faune et à la lutte qu’elle mène contre l’ingérence de l’homme, dans son monde. Je soutiens des associations de protection de la nature et des groupes de sauvetage locaux grâce à la vente de mes œuvres, et j’espère continuer à le faire dans les années à venir. »

Deb vend et partage son art avec le monde entier sur Instagram et sur son site Web.

Epoch Times Photo
(Avec l’aimable autorisation de Deb Farrimond)
Epoch Times Photo
(Avec l’aimable autorisation de Deb Farrimond)
Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.