Chute des prix des carburants dans le sillage du pétrole

Par Epoch Times avec AFP
16 août 2022 14:43 Mis à jour: 17 août 2022 19:24

Les prix des carburants routiers vendus en France ont chuté la semaine dernière, poursuivant leur déclin dans le sillage des cours du pétrole, selon des données officielles publiées mardi 16 août.

Le gazole valait ainsi 1,79 euro le litre en moyenne, en chute de 4,93 centimes par rapport à la semaine précédente, selon des données arrêtées vendredi dernier et publiées par le gouvernement.

Il a baissé pendant neuf semaines consécutives et n’avait pas été aussi bas depuis le mois de février.

-5,72 cents pour le super sans plomb et -5,81 pour le sans plomb E10

Le super sans plomb 95 était pour sa part vendu 1,7790 euro (-5,72 centimes) et le super sans plomb 95-E10 1,7360 euro (-5,81 centimes).

Après s’être envolés en début d’année du fait de la reprise de la demande avec la fin des confinements et de l’invasion de l’Ukraine par la Russie, les cours ont cédé plus de 20% en deux mois et demi.

Les prix continuaient de fléchir dernièrement sur fond de ralentissement de l’économie chinoise et de possibilité d’un accord avec l’Iran sur le dossier nucléaire, qui permettrait le retour sur le marché de la production iranienne.

Remises carburant à venir

En France, les prix prennent actuellement en compte une ristourne financée par l’État de 18 centimes par litre de carburant en métropole continentale.

Pour l’avenir, le Parlement a adopté une remise carburant à 30 centimes le litre en septembre-octobre puis 10 en novembre-décembre.

***
Chers lecteurs,
Abonnez‑vous à nos newsletters pour recevoir notre sélection d’articles sur l’actualité.
https://www.epochtimes.fr/newsletter

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques répétées pour faire taire nos informations. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.