Un juge canadien empêche un père non vacciné de rendre visite à ses enfants et rejette les recherches personnelles du père sur le vaccin

Par Bill Pan
13 février 2022 14:38 Mis à jour: 13 février 2022 14:38

Un homme divorcé du Nouveau‑Brunswick, au Canada, a été empêché par un juge de rendre visite à ses trois enfants en personne après avoir refusé de recevoir un vaccin Covid‑19, selon un reportage.

Les parents avaient la garde partagée de leurs enfants, dont une fille de 10 ans immunodéprimée, depuis leur divorce en 2019. La mère a demandé l’an dernier que les termes de l’entente de garde partagée soient modifiés, invoquant des inquiétudes concernant la résistance du père et de sa nouvelle partenaire à recevoir une vaccination contre le Covid‑19, a rapporté CBC News.

La juge Nathalie Godbout a statué en faveur de la mère pour suspendre les droits de visite en personne du père, déclarant que la décision a été prise avec un « cœur lourd » mais qu’elle était dans l’intérêt des enfants, en particulier de la fille qui reçoit des soins spécialisés pour des tumeurs non cancéreuses dans ses vaisseaux sanguins.

« En tant que parents qui s’occupent de [l’enfant] 50 % du temps, dans un environnement proche, non masqués et non vaccinés, ils sont bien placés pour transmettre le virus à [l’enfant] s’ils le contractent, et ce, malgré tous leurs efforts », peut‑on lire dans le jugement de la juge Godbout.

La juge a également rejeté les recherches que le père a déclaré avoir effectuées de son propre chef sur le vaccin Pfizer‑BioNTech. Le gouvernement canadien a approuvé sept vaccins Covid‑19, dont ceux de Pfizer, Moderna, AstraZeneca et Janssen (Johnson & Johnson).

« Ses propres recherches anecdotiques sur un sujet aussi spécialisé n’ont que peu ou pas de poids dans l’analyse globale lorsqu’elles sont comparées aux conseils médicaux avisés de nos responsables de la santé publique », a écrit la juge Godbout.

Bien qu’il soit privé de contacts personnels avec ses enfants, le père est autorisé à avoir des conversations vidéo avec eux via Zoom. La juge a décidé qu’il pourra revenir au tribunal pour demander le rétablissement de son droit de visite en personne une fois qu’il aura été vacciné.

Cette décision intervient quelques semaines après qu’un juge de Montréal a rendu une ordonnance de sauvegarde temporaire à l’encontre d’un père non vacciné, l’empêchant de rendre visite à son fils de 12 ans qui a déjà reçu des injections du vaccin Covid‑19.

« Il serait normalement dans le meilleur intérêt de l’enfant d’avoir des contacts avec son père, mais il n’est pas dans son meilleur intérêt d’avoir des contacts avec lui s’il n’est pas vacciné et s’il s’oppose aux mesures de santé dans le contexte épidémiologique actuel », a écrit le juge Sébastien Vaillancourt dans la décision du 23 décembre 2021. L’ordonnance reste en vigueur jusqu’au 8 février.

Le juge a également décrit le père comme un « théoricien du complot » sur la base de ses publications sur les médias sociaux, affirmant que cela donnait au tribunal « de fortes raisons de douter qu’il respecte les mesures de santé comme il le prétend dans sa déclaration écrite », rapporte CTV News.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du Parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.