Lille: il n’y a plus d’espoir de sauver la chapelle Saint-Joseph qui va être démolie, un campus prendra sa place

Par Sarita Modmesaïb
7 janvier 2021 05:48 Mis à jour: 8 janvier 2021 13:10

La chapelle Saint-Joseph de Lille va être démolie en faveur d’un nouveau campus étudiant : c’est le verdict établi lundi 4 janvier par le tribunal administratif de Lille, à la suite de la demande de l’association Urgences patrimoine qui plaidait pour un classement de l’édifice en tant que monument historique.

C’était l’ultime tentative de l’association afin de sauvegarder l’un des symboles religieux de Lille. L’ancienne chapelle du collège Saint-Paul à Lille, quartier Vauban, qui appartient maintenant à l’Université catholique de Lille, va être détruite.

« Je suis effondrée », a confié Alexandra Sobczak, présidente d’Urgences patrimoine à France Bleu. « C’est le combat de la solitude », a-t-elle souligné, déplorant l’inaction et le manque de soutien des politiques.

La chapelle, construite à la fin du XIXe siècle, était fermée depuis plus de 20 ans. Lorsque la mairie de Lille avait signé le permis de démolir fin mai, nombreux étaient ceux qui s’étaient émus de la décision, à l’image de Stéphane Bern qui avait relayé la campagne de l’association sur les réseaux sociaux.

En effet, le ministère de la Culture n’ayant pas classé l’édifice parmi les monuments historiques, l’association Urgences patrimoine avait alors saisi la justice afin de tenter d’obtenir le statut de monument historique.

Une pétition avait été lancée dans cet objectif et avait recueilli des milliers de signatures. Alexandra Sobszak avait même écrit une lettre à l’intention du pape François, qui vient de lancer une année dédiée à saint Joseph, selon Lille Actu.

L’affaire avait aussi pris part à la campagne municipale, puisque la candidate LREM à Lille Violette Spillebout s’était offusquée de cette démolition.

Pourtant, le verdict était à peine tombé que les travaux avaient déjà débuté dans la chapelle, où se dresseront bientôt de nouveaux locaux destinés aux étudiants de l’école d’ingénieurs de la Catho.

Malgré sa déception, Alexandra Sobczak a annoncé qu’elle ne porter9a pas l’affaire devant le Conseil d’État, en raison de « la longueur de la procédure et de son coût financier ».

Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.