Un mari accueille l’ex de sa femme avec une accolade chaleureuse lorsqu’il lui rend visite avec des cadeaux pour leur fille

Par Louise Bevan
22 mars 2022 17:51 Mis à jour: 22 mars 2022 17:51

Un homme qui a accueilli l’ex-partenaire de sa femme chez eux avec une étreinte chaleureuse, en le voyant chargé de cadeaux pour sa fille, ne se doutait pas qu’il était filmé.

Sa femme a partagé la vidéo désormais devenue virale sur les médias sociaux. Le trio utilise sa plateforme pour montrer que les familles recomposées peuvent être heureuses lorsque l’amour et le respect priment.

En 2018, Krystiana, une créatrice de contenu, a épousé Ryan, qui travaille dans la finance, après s’être rencontrés dans une salle de sport trois ans auparavant. Vivant à Las Vegas, ils sont ensemble parents de quatre enfants : Jaden, 16 ans, Ava, 12 ans, Tegan, 2 ans, et Maverick, 1 an.

(Avec l’aimable autorisation de Krystiana Draney)

Pour la Saint-Valentin, Michael, le père et coparent actif d’Ava, a téléphoné à Krystiana et lui a dit qu’il aimerait déposer un cadeau pour Ava.

« Alors j’ai dit, ‘Ok, je vais te filmer parce que je sens que ce sera très mignon’ », a raconté Krystiana à Epoch Times. « J’ai pris ma caméra et j’ai filmé. »

Ryan, qui a répondu à la porte ce jour-là, pensait que la visite était simplement une surprise pour Ava et ne savait pas que sa femme filmait son interaction avec Michael.

Dans la vidéo, partagée sur Instagram, les deux hommes s’approchent avec de grands sourires chaleureux avant de s’embrasser dans une accolade amicale. Michael tient des fleurs et une énorme boîte de chocolats pour sa fille de 12 ans, qui sourit et s’exclame : « Je t’aime aussi ! »

Après être entré dans la maison, Michael a même pris le temps d’embrasser et de danser avec la petite Tegan, la fille de Ryan et Krystiana, dont il est proche.

Ce moment réconfortant est depuis devenu viral, recueillant plus de 56 000 réactions, avec des commentaires de soutien de la part des internautes.

(Avec l’aimable autorisation de Krystiana Draney)

S’adressant à Epoch Times, Ryan a dit : « La façon dont la vidéo s’est propagée sur les médias sociaux a dépassé toutes nos attentes. Honnêtement, c’était juste un moment authentique que nous avons réussi à capturer sur pellicule… Chaque fois que je vois [Michael], nous nous embrassons toujours ou nous parlons beaucoup. Nous avons une très bonne relation. »

« Si Michael et moi avions des problèmes, il me serait difficile d’élever Ava et de fixer des règles et des limites. Mais lui et moi avons une si bonne relation que, chaque fois qu’il s’agit d’éducation, Michael dit : ‘Hé, écoute-le… il a mon approbation pour t’éduquer.’ »

Les gens ont adoré sa vidéo, a dit Krystiana. Beaucoup lui ont demandé des conseils, mais ceux qui affirment que leur propre famille recomposée ne pourrait jamais atteindre le même niveau d’intimité la rendent triste, car elle souhaite que tout le monde puisse avoir une coparentalité saine et efficace.


(Avec l’aimable autorisation de Krystiana Draney)

Ryan décrit sa relation avec Krystiana comme « une courbe d’apprentissage assez raide », car c’était la première fois qu’il sortait avec quelqu’un qui avait des enfants. Ils ont entretenu une relation pendant un certain temps avant que Krystiana ne présente Ryan aux enfants.

Jaden et Ava n’avaient que 10 ans et 5 ans lorsqu’ils ont été présentés à Ryan. Il se souvient que les premiers jours avec Jaden étaient « faciles ». Avec Ava, en revanche, c’était plus difficile.

Il explique : « C’était vraiment difficile pour elle de comprendre pourquoi son père vivait ailleurs qu’avec sa mère. Et puis il y avait aussi la dynamique naturelle d’apprendre à respecter ou à voir un autre adulte masculin comme une figure parentale dans sa vie … Je ne pense pas que cela aurait pu se produire sans le soutien de Michael en aidant Ava à comprendre que je ne « remplaçais » pas son père. »

(Avec l’aimable autorisation de Krystiana Draney)

Aujourd’hui, malgré leurs emplois du temps chargés, la famille recomposée s’efforce de passer du temps ensemble lors d’événements sportifs familiaux, notamment les rencontres de gymnastique d’Ava. Krystiana et Ryan élèvent quatre enfants ensemble, tandis que Michael et sa nouvelle épouse – que Krystiana considère comme « la colle de notre famille » – en élèvent six.

Pour Krystiana, Ryan et Michael, la formule de la coparentalité est simple. Ils doivent leur réussite à une relation saine, à une communication ouverte et à la priorité accordée à l’enfant.

« Il ne faut pas avoir d’ego ou être têtu », a confié Ryan. « J’ai vu Michael et Krystiana faire des sacrifices et faire des choses pour s’aider mutuellement quand ce n’était pas dans le meilleur intérêt de leur disponibilité ni de leur emploi du temps, pour que ça marche pour l’autre personne. »

Krystiana a exprimé les mêmes sentiments que Ryan : « Il faut tout simplement faire des compromis… c’est tellement plus facile de s’entendre que de se battre, et il faut faire passer l’enfant en premier. »

Ryan a également partagé sa philosophie en élevant quatre enfants avec Krystiana.

« Cela peut sembler très cliché, mais il s’agit en grande partie d’être sur la même longueur d’onde, de montrer un front uni », a expliqué Ryan. « Nous essayons d’élever [les enfants] pour qu’ils soient indépendants et créatifs, mais aussi respectueux. Nous voulons contribuer à les rendre aussi équilibrés que possible et capables de réussir quand ils seront grands. »

(Avec l’aimable autorisation de Krystiana Draney)

La joie d’Ava à la Saint-Valentin est emblématique de la réussite de la famille. Les relations d’Ava avec son père et son beau-père se sont développées grâce à une éducation positive, a souligné Ryan, ajoutant : « Je pense que nous essayons simplement de maintenir une dynamique familiale aussi heureuse et calme que possible. »

« Ava est capable d’avoir tous ses parents, mais sans que nous soyons tous ensemble », a dit Krystiana. « Elle a tout simplement deux ‘parents bonus’, et je pense vraiment qu’elle en est reconnaissante… C’est tellement bon pour l’enfant de pouvoir voir une coparentalité saine. Si vous faites passer l’enfant en premier, tout le reste devrait se mettre en place. »

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.