Un père poignarde un garçon de 9 ans à mort car il avait frappé sa fille

Un homme schizophrène a poignardé à mort un garçon de 9 ans en septembre 2018 après que le garçon a frappé sa fille à l’œil. Un tribunal a condamné l’homme, Lin Jianxia, à mort par un tribunal de niveau intermédiaire de Wenzhou, en Chine, le 1er mars.

Le garçon, identifié seulement par son nom de famille Ye, était un élève de quatrième année qui a frappé la fille de Lin le 19 septembre 2018. La blessure n’était pas grave, la fille n’est pas allée à l’hôpital et a poursuivi ses études régulièrement, selon un rapport de police.

La victime, désignée uniquement par son nom de famille Ye. (Couverture News Video/weibo.com)

Lin a exigé que le garçon s’excuse publiquement d’avoir blessé sa fille, Ye n’aurait pas satisfait aux exigences, selon la déclaration de la cour de Wenzhou.

Deux jours plus tard, le 21 septembre, Lin a apporté un couteau à l’école élémentaire de Longshan. Quand Lin a trouvé Ye, il a emmené l’enfant de 9 ans dans la salle de bain du garçon, au troisième étage, et l’a tué.

Après avoir tué Ye, Lin a appelé les urgences et a attendu dans la salle de bain que la police arrive. Quand la police l’a trouvé, ils ont vu Lin assis dans la salle de bain éclaboussée de sang en train de fumer une cigarette.

Lin Jianxia dans la salle de bain, après avoir attaqué le garçon. (Couverture News Video/weibo.com)

Selon une entrevue avec le père de Ye, les médecins lui ont dit qu’il n’y avait pas beaucoup d’espoir pour Ye quand ils sont arrivés à l’hôpital. « J’ai entendu le docteur dire : ‘Le couteau a pénétré le cœur de votre fils.’ J’avais déjà un mauvais pressentiment. »

Les médecins ont laissé le père de Ye voir le garçon après l’échec de leurs tentatives pour le sauver. Il avait dans le dos au moins huit grandes plaies qui avaient été cousues par les médecins.

Le rapport ne précisait pas la date à laquelle Lin a été diagnostiqué comme schizophrène. Toutefois, le tribunal a déclaré que Lin se trouvait dans une période stable au moment où le crime a été commis. Cela signifie qu’il assumera la responsabilité de l’acte.

Lin Jianxia au tribunal. (Beijing Youth News/weibo.com)

« Je veux juste que le tueur soit puni conformément à la loi, pour que je puisse rendre justice à mon enfant », a déclaré le père de Ye dans une interview en larmes.

Lin a été reconnu coupable d’homicide volontaire et a été condamnée à mort.

Lin a également accepté de verser aux parents de Ye 40 170 € à titre d’indemnisation, selon le rapport de Beijing Youth News.

La famille de Ye à l’enterrement. (Couverture News Video/weibo.com)

La violence contre les enfants en Chine

De nombreux cas de violence contre des écoliers ont été signalés en Chine au fil des ans.

Le 8 janvier, un homme a blessé 20 enfants d’école primaire avec un marteau à Pékin. Aucun des enfants n’est mort des suites de ces blessures.

En janvier 2017, un homme s’est introduit dans une école maternelle de Pékin et a poignardé 11 enfants avec un couteau. Cinq d’entre eux ont été grièvement blessés à l’époque, mais heureusement, aucun n’est décédé.

Un parent de la province du Hubei a poignardé neuf personnes dans une école en septembre 2014. Quatre des victimes sont mortes. Trois d’entre eux étaient élèves et l’un d’eux était enseignant. Après l’attaque, l’homme s’est suicidé en sautant dans le vide.

Version originale 

Cet article vous a intéressé ? Partagez-le avec vos amis ou laissez-nous vos commentaires.

 
VOIR AUSSI