«Le plus grand xénophobe qu’on ait» : devant Macron, Jean-Luc Mélenchon a du mal à assumer ses propos

Vendredi 7 septembre, le président de la République Emmanuel Macron est à Marseille pour une rencontre officielle avec la chancelière allemande Angela Merkel. À la fin de celle-ci, le président décide de s’offrir un bain de foule improvisé sur le Vieux-Port.

Soudain, il apprend que le député Jean-Luc Mélenchon est dans le coin. Immédiatement une rencontre à l’improviste est organisée par les équipes des deux hommes politiques. Après quelques échanges de politesse, une question directe est posée à Jean-Luc Mélenchon : « Vous avez dit qu’Emmanuel Macron était le plus grand xénophobe qui soit. »

Cette question embarrassante laisse le député de la 4e circonscription des Bouches-du-Rhône dans un moment de solitude. Pour se défendre, il dit au président : « Vous ne pouvez pas le croire », en ajoutant : « peut-être une légère exagération marseillaise. »

Plus tard, Jean-Luc Mélenchon, qui a effectivement traité le président de xénophobe plutôt dans la journée, relativisera ses propos en avouant aux spectateurs : « Il faut bien que je retienne votre attention, donc je trouve les mots qu’il faut pour ça. »

Vous avez apprécié cet article ? Partagez-le avec vos amis et laissez-nous vos commentaires.

Un homme âgé s’excuse d’être si lent – la réponse de la caissière est une belle leçon d’humanité

 
VOIR AUSSI