Un député de la majorité propose un crédit d’impôt pour les Français qui hébergent des migrants

Samedi dernier, Aurélien Taché, député (LREM) du Val-d’Oise, a expliqué qu’il allait proposer un amendement destiné à indemniser les Français qui accepteraient d’héberger des migrants sous leur toit. 

« Je vais proposer dans le projet de loi de finances un crédit d’impôt pour les Français qui acceptent d’héberger des réfugiés. Je pense que l’affaire de l’accueil et de l’intégration, c’est l’affaire de toute la société», a déclaré M. Taché sur les ondes de France Inter le 6 octobre.

L’élu du Val-d’Oise estime que ce « crédit d’impôt solidarité » constituerait « un bon signal qu’on enverrait dans des moments un peu troublés».

Cosigné par 58 députés de la majorité, cet amendement au projet de budget 2019 prévoit « une incitation financière » de 5 euros par nuitée, dans la limite de 1500 euros par an, le tout encadré par des associations agréées.

Une indemnisation destinée à couvrir les « frais que [l’hébergement de migrants] peut occasionner » selon le député.

« L’immigration peut être une chance pour ceux qui viennent comme pour le pays qui accueille» conclut ce proche du gouvernement.

Une initiative similaire a déjà été testée en 2016 à travers un programme expérimental d’hébergement de réfugiés chez des particuliers. Les participants pouvaient toucher une aide allant jusqu’à 1500 euros par personne hébergée chaque année.

Vous avez apprécié cet article ? Partagez-le avec vos amis et laissez-nous un commentaire pour nous donner votre avis. 

VIDÉO RECOMMANDÉE :

Un clandestin algérien interpelle Emmanuel Macron pendant
sa visite à Marseille : « On est sans-papiers, on t’aime trop ici ! »

 
VOIR AUSSI