Xi Jinping assied son pouvoir dans le secteur pétrolier

 

Une série de remaniements parmi les hauts responsables a récemment secoué les conglomérats pétroliers de l’État chinois. Le fait qu’un haut responsable a été placé sous enquête, tandis que trois dirigeants de sociétés pétrolières nationales ont été nommés à leur poste le même jour, montre que le dirigeant chinois Xi Jinping consolide son contrôle sur l’industrie pétrolière.

Le 27 avril dernier, le comité anti-corruption du Parti communiste chinois (PCC) annonçait sur son site web que Wang Tianpu, le PDG de Sinopec, le plus grand raffineur de pétrole en Asie, fait l’objet d’une enquête pour «violations graves de la loi et de la discipline» – une expression officielle faisant référence à la corruption.

Wang Tianpu est soupçonné d’avoir aidé Zhou Bin, fils aîné de l’ancien membre du Politburo et patron de la sécurité Zhou Yongkang récemment démis de ses fonctions, à empocher les bénéfices de la corruption de l’industrie pétrolière. Il sera presque certainement renvoyé de son poste et soumis à une purge.

Une semaine après l’annonce de l’ouverture d’enquête sur Wang Tianpu, les médias d’État chinois annonçaient que Fu Chengyu, le PDG et secrétaire du Parti de Sinopec allait prendre sa retraite et être remplacé par Wang Yupu, ancien magnat du pétrole et ancien vice-président de l’Académie chinoise d’ingénierie.

En outre, Wang Yilin, l’ancien PDG de la China National Offshore Oil Corporation (CNOOC, en français Compagnie pétrolière chinoise offshore), a lui aussi été placé à la tête de la China National Petroleum Corp., tandis que son vice-président Yang Hua lui succédait à la tête de la CNOOC. Wang est un nom de famille très courant en Chine et les deux hommes ne semblent pas avoir de liens familiaux.

Wang Yupu, Wang Yilin et Yang Hua ont tous été nommés à leurs postes le 4 mai dernier.

Fu Chengyu et Wang Tianpu sont connus comme étant de proches collaborateurs de Zhou Yongkang, qui a débuté sa fortune dans le secteur pétrolier de l’État. Zhou Yongkang s’y est créé un vaste réseau d’acolytes et de connexions, et a maintenu son contrôle sur le secteur alors qu’il gravait les échelons du Parti sous le patronage de Jiang Zemin, l’ancien parrain du PCC.

Même si les médias officiels chinois ne parlent jamais de ce fait, les enquêtes visant à défaire les réseaux de la corruption et les récents remaniements parmi les hauts dirigeants du pays indiquent que le dirigeant chinois Xi Jinping sape constamment l’influence de Jiang Zemin et ses autres rivaux dans le secteur de l’énergie et est en train d’y asseoir son contrôle en y nommant ses propres gens.

Article originale: China’s Leader Appears to Be Taking Control of the Powerful Oil Sector

 
VOIR AUSSI