Des archéologues sont déconcertés par une mystérieuse épée viking fabriquée en « acier au creuset » 800 ans avant son invention

Par Tara MacIsaac
22 juin 2022 22:45 Mis à jour: 22 juin 2022 22:45

Les célèbres épées vikings Ulfberht étaient fabriquées dans un métal si pur qu’il a déconcerté les archéologues. On pensait que la technologie permettant de forger un tel métal ne serait inventée que 800 ans plus tard, pendant la révolution industrielle.

Environ 170 épées Ulfberhts ont été découvertes, datant de 800 à 1000 ans après Jésus-Christ. Un documentaire de Nova National Geographic intitulé Secrets of the Viking Sword, diffusé pour la première fois en 2012, s’est intéressé à la composition métallurgique de l’épée énigmatique.

Dans le processus pour forger du fer, le minerai doit être chauffé à 1650°C pour se liquéfier, ce qui permet au forgeron d’éliminer les impuretés (appelées « scories »). Du carbone y est également mélangé pour rendre le fer fragile plus résistant. La technologie médiévale ne permettait pas de chauffer le fer à une température aussi élevée, et les scories étaient donc éliminées en les martelant, une méthode bien moins efficace.

L’Ulfberht, en revanche, ne contient presque pas de scories et sa teneur en carbone est trois fois supérieure à celle des autres métaux de cette époque. Il a été fabriqué dans un métal appelé « acier au creuset ».

Une épée Ulfberht trouvée chez les Bulgares de la Volga, dans ce qui est maintenant la Russie. (Dbachmann/CC BY-SA 4.0)

On pense que les fours inventés pendant la révolution industrielle ont été les premiers outils permettant de chauffer le fer à cette température.

Richard Furrer du Wisconsin, forgeron, a expliqué à Nova des difficultés de fabrication d’une telle épée. M. Furrer est décrit dans le documentaire comme une des rares personnes sur la planète à posséder les compétences nécessaires pour reproduire l’Ulfberht.

« Si elle est faite correctement, c’est la chose la plus compliquée que je sache faire », a-t-il déclaré.

Dessins réalisés en 1889 de quatre épées Ulfberht trouvées en Norvège. (Domaine public)

Il a ajouté que le fabricant d’Ulfberht aurait été considéré comme possédant des pouvoirs magiques. « Être capable de fabriquer une arme à partir de la terre est une chose assez puissante », a-t-il dit. Mais fabriquer une arme capable de se plier sans se briser, de rester aussi tranchante et de peser aussi peu serait considéré comme surnaturel.

Richard Furrer a passé des jours de travail continu et minutieux à forger une épée similaire. Il a utilisé la technologie médiévale, mais d’une manière qui n’avait peut-être jamais été envisagée auparavant. Le moindre défaut ou la moindre erreur aurait pu transformer l’épée en un morceau de ferraille. Il semblait déclarer son succès à la fin avec plus de soulagement que de joie.

Il est possible que le matériau et le savoir-faire soient venus du Moyen-Orient. La route commerciale de la Volga entre les colonies vikings et le Moyen-Orient s’est ouverte au moment où les premiers Ulfberhts sont apparus et s’est refermée lorsque les derniers Ulfberhts ont été produits – une corrélation qui soutient potentiellement une telle thèse.

***
Chers lecteurs,
Abonnez‑vous à nos newsletters pour recevoir notre sélection d’articles sur l’actualité.
https://www.epochtimes.fr/newsletter

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.