Les CDC américains signalent 8 cas de myocardite parmi les enfants de 5 à 11 ans ayant reçu le vaccin Pfizer

Par Katabella Roberts
17 décembre 2021 22:57 Mis à jour: 17 décembre 2021 22:57

Huit cas de myocardite, un type d’inflammation cardiaque, ont été signalés chez des enfants âgés de 5 à 11 ans ayant reçu le vaccin Covid-19 de Pfizer et BioNTech, ont déclaré le 16 décembre des responsables des Centres américains de contrôle et de prévention des maladies (CDC).

Le groupe consultatif sur les vaccins des CDC s’est exprimé jeudi lors d’une réunion en ligne pour discuter du vaccin anti-coronavirus de Johnson & Johnson. Ceci à la suite d’informations selon lesquelles les injections étaient liées à des caillots sanguins rares mais potentiellement mortels.

Au cours des discussions, les responsables ont noté que l’agence avait reçu des rapports sur huit cas de myocardite, une forme d’inflammation cardiaque, chez des enfants âgés de 5 à 11 ans ayant reçu le vaccin Covid-19 de Pfizer et BioNTech.

Ces cas ont été signalés dans le système américain de notification des événements indésirables liés aux vaccins (VAERS) et présentés par le CDC à un groupe de ses conseillers experts.

Les responsables ont déclaré qu’au 12 décembre, 41 232 participants au VAERS âgés de 5 à 11 ans avaient reçu une dose du vaccin, tandis que 23 583 participants avaient reçu deux doses du vaccin Pfizer. Les participants se composent approximativement de 49,7 % de femmes et de 50 % d’hommes, tandis que 0,4 % sont « inconnus ».

Au total, 14 cas de myocardite ont été signalés et huit d’entre eux répondaient à la définition officielle de l’agence de cas pour cette maladie inflammatoire. Quatre des huit cas concernaient des femmes et quatre des hommes.

Deux cas ont été signalés après avoir reçu la première dose du vaccin et six après la deuxième dose, ont indiqué les responsables. L’un des rapports de myocardite est actuellement examiné par le CDC.

Les CDC ont déclaré en novembre (pdf) que les adolescents âgés de 12 à 17 ans couraient un risque plus élevé de myocardite que les enfants âgés de 5 à 11 ans, mais ont noté que le risque de développer la maladie, ou péricardite – une inflammation des tissus entourant le cœur – après avoir reçu les vaccins Covid-19 est inférieur au risque de myocardite associé à l’infection par le Covid-19 chez les adolescents et les adultes.

L’agence a également déclaré le mois dernier qu’aucun cas de myocardite ou de péricardite n’avait été rapporté lors de l’essai clinique pour les enfants âgés de 5 à 11 ans, mais a noté que l’étude n’était pas conçue pour évaluer le risque de myocardite.

Selon une nouvelle étude, le risque de développer une myocardite est plus élevé chez les personnes de moins de 40 ans après avoir reçu le vaccin Covid-19 de Moderna qu’après avoir contracté le Covid-19,

Les chercheurs ont trouvé 15 cas supplémentaires de myocardite pour 1 million de personnes ayant reçu une seconde dose du vaccin Moderna, contre 10 cas supplémentaires après un test positif au Covid-19.

Les chercheurs ont constaté 15 cas supplémentaires pour 1 million de personnes ayant reçu une deuxième dose du vaccin, contre 10 cas supplémentaires de myocardite à la suite d’un test Covid-19 positif.

Ailleurs au cours de la réunion de jeudi, les responsables des CDC ont déclaré que sur les 41 232 participants au VAERS âgés de 5 à 11 ans, au cours de la première semaine suivant la première vaccination, environ 55 % des participants ont signalé une douleur au point d’injection, tandis qu’environ 35 % ont fait état de réactions systématiques telles que fièvre, maux de tête, douleurs corporelles et fatigue.

Environ 5 % ont déclaré que l’injection les avait empêchés d’effectuer leurs activités quotidiennes et près de 10 % ont déclaré que l’injection les avait empêchés d’aller à l’école.

Au cours de la première semaine suivant la deuxième dose du vaccin, ces chiffres étaient nettement plus élevés : près de 50 % des participants ont signalé une douleur au point d’injection, 40 % ont fait état de réactions systématiques, près de 10 % ont indiqué que l’injection les avait empêchés d’accomplir leurs activités quotidiennes et exactement 10 % ont déclaré que l’injection les avait empêchés d’aller à l’école.

Après la première et la deuxième injection, un petit nombre de participants ont déclaré avoir eu besoin de soins médicaux, ont indiqué les responsables.

Aux États-Unis, plus de 7,1 millions de doses du vaccin Pfizer-BioNTech ont été administrées à des enfants de cet âge, en date du 9 décembre 2021.

Jusqu’à présent, 2 décès d’enfants ayant reçu le vaccin ont été signalés : une fillette de 5 ans ayant des « antécédents médicaux complexes », notamment un syndrome de transfusion entre jumeaux, une infirmité motrice cérébrale et un trouble épileptique, et une fillette de 6 ans ayant également des antécédents médicaux complexes.

Les 2 décès sont toujours en cours d’examen.


Rejoignez-nous sur Telegram pour des informations libres et non censurées :
👉 t.me/Epochtimesfrance

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.