Le Covid-19 se propage rapidement dans le delta du Yangzi entraînant la fermeture des usines et l’insécurité alimentaire

Par Alex Wu
20 décembre 2021 09:52 Mis à jour: 20 décembre 2021 09:52

Récemment, les principales villes du delta du Yangzi en Chine ont été fermées en raison de la propagation rapide du Covid-19. Ce sont également les usines du pôle industriel et commercial qui ont suspendues leur production pour une durée indéterminée, tandis que les citoyens enfermés chez eux ont des difficultés à accéder à la nourriture et aux médicaments.

Selon les chiffres publiés par les autorités provinciales du Zhejiang, du 5 au 14 décembre, Ningbo, Shaoxing et Hangzhou ont signalé un total de 235 cas confirmés de Covid-19. Le 17 décembre, 44 cas ont été signalés en une journée dans ces trois villes. Les autorités du Zhejiang ont annoncé le 13 décembre que trois grandes villes de la province – Hangzhou, Shaoxing et Ningbo – seraient soumises à un contrôle strict des déplacements, empêchant les gens d’entrer et de sortir jusqu’au 15 mars de l’année prochaine.

La région du delta du fleuve Yangzi, dans l’est de la Chine, où se trouve le Zhejiang, est un pôle économique où se concentrent les entreprises industrielles et commerciales chinoises.

Selon le média de Chine continentale China Securities Journal, en raison de l’épidémie, les villes du Zhejiang, dont Hangzhou, Ningbo et Shaoxing, ont successivement émis des avis de suspension de la production des usines et des opérations commerciales au nom de la prévention de l’épidémie. Du 9 au 13 décembre, 16 sociétés cotées en bourse ont publié des annonces de suspension de la production, dont de grandes entreprises telles que Jingsheng Electromechanical et Zhejiang Longsheng.

Le 14 décembre, Epoch Times Chine a tenté de contacter plusieurs usines du district de Shangyu de la ville de Shaoxing, notamment des imprimeries, des papeteries et des fabriques de voitures électriques, mais personne n’a répondu. Il en a été de même pour les manufactures de produits en caoutchouc et en plastique, les usines chimiques et d’autres industries du district de Zhenhai, dans la ville de Ningbo.

Selon un habitant du district de Shangyu, nommé Chen, c’est depuis l’apparition de l’épidémie de Covid-19, au 8 décembre dans la région, que les fabriques ont été fermées. « Selon l’avis officiel, la plupart des secteurs de notre district sont en quarantaine, les usines ont également été fermées, et les gens sont tous isolés chez eux. »

L’expert financier taïwanais Huang Shicong a déclaré à Epoch Times Chine le 14 décembre que la production dans le delta du Yangzi mise à l’arrêt par cette vague d’épidémie, couplée aux coupures de courant dans la région, avait un fort impact sur l’économie, notamment sur certaines entreprises dans lesquelles avaient investi les Taïwanais.

Epoch Times Chine a obtenu une vidéo montrant les mesures de préventions face à la pandémie dans les villes du Zhengjiang.

Pendant ce temps, dans le district de Shangyu, à Shaoxing, les habitants sont confinés depuis plus d’une semaine et certains luttent pour obtenir de la nourriture et des médicaments. Depuis le 11 décembre, les entrées et sorties des voies rapides, des autoroutes nationales et provinciales, des routes de comté et de canton, des routes de village (communauté), des gares ferroviaires et des voies navigables entrant et sortant du district de Shangyu sont soumises à un contrôle strict de la circulation, interdisant à tous les véhicules et à toutes les personnes d’entrer et de sortir de la zone de Shangyu.

Miao Hua (alias), un habitant de la rue Cao’e, du district de Shangyu, dans la ville de Shaoxing, a déclaré à Epoch Times Chine : « Nous sommes enfermés chez nous depuis six jours et personne ne nous a envoyé de nourriture ou de fournitures ni n’a effectué de tests d’acide nucléique en porte-à-porte. »

« Nous avons un besoin urgent de provisions. Nous sommes presque à court de nourriture. Les marchés et les supermarchés ici sont tous fermés. »

« Nous sommes sous confinement depuis six jours. Personne ne nous a aidé. Nous voulons retourner dans notre ville natale, mais l’autoroute est fermée, et il est difficile de trouver de la nourriture. Je suis paniqué. »

M. Miao a également déclaré qu’il est principalement inquiet pour les personnes âgées et les enfants présents chez lui. Les ainés ont un besoin urgent de médicaments pour traiter l’hypertension artérielle, l’hyperlipidémie et le diabète. Sa famille a contacté de nombreux bureaux administratifs pour obtenir de l’aide, mais tous ont fui leurs responsabilités. « Nous avons contacté la rue Cao’e et les bureaux de la communauté du Grand Triangle, et ils ont tous dit que ce n’est pas sous leur gestion. »

Le 14 décembre, Epoch Times Chine a appelé le bureau du sous-district de Cao’e, dans le district de Shangyu, au sujet des résidents ayant un besoin urgent d’être ravitaillés, mais le personnel en poste a orienté le journaliste vers d’autres bureaux où personne n’a répondu au téléphone.


Rejoignez-nous sur Telegram pour des informations libres et non censurées :
t.me/Epochtimesfrance

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques déloyales pour faire taire nos informations portant notamment sur les questions de droits de l'homme en Chine. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.

EN CE MOMENT