Une femme réussit à combattre le cancer en modifiant son alimentation et son mode de vie

Après avoir eu des difficultés à combattre le cancer, une Américaine a décidé de suivre le conseil de son amie de manger des aliments spécifiques qui pourraient l’aider à combattre la maladie. Plus de 10 ans plus tard, son histoire a attiré l’attention des chercheurs de Harvard.

En 2005, Kathy Bero, de Delafield, a reçu le diagnostic du cancer inflammatoire du sein et on lui a donné 21 mois à vivre. Mère de deux jeunes filles, cette femme de 41 ans a tenté de vaincre le cancer en suivant un traitement et une chimiothérapie.

« Onze mois après mon premier diagnostic, on m’a diagnostiqué une tumeur importante à la tête et au cou », a dit Kathy Bero à WISN.

« Mes reins ont lâché, mon foie a lâché. Mes poumons ont été endommagés. Mon cœur a été endommagé. J’ai dit à mon oncologiste que j’en avais marre de ce protocole parce que d’une façon ou d’une autre, je vais mourir. Et je ne veux pas aller dans ce sens. »

Kathy Bero a décidé de suivre les conseils de son amie pour en savoir plus sur les « aliments anti-angiogéniques », qui pourraient aider à combattre le cancer.

« Les poireaux sont au sommet de la liste de la lutte contre le cancer », a-t-elle dit.

Mais ce n’était pas le seul aliment qui faisait partie de son régime alimentaire régulier. Parmi les autres aliments, mentionnons les mûres, les bleuets, le basilic, le gingembre, le céleri, l’oignon, la betterave et l’ail. Et Kathy Bero a porté une attention particulière à la consommation d’ail.

« Quand une recette demande deux gousses, je vais probablement en mettre six parce que l’ail est un produit très efficace contre le cancer », a-t-elle expliqué.

Kathy Bero a lutté avec succès contre le cancer en modifiant son alimentation, en plus de pratiquer la méditation, le reiki et la visualisation.

Ses médecins ont été surpris que sa méthode fonctionne, et son histoire a attiré l’attention des chercheurs de Harvard qui voulaient en savoir plus.

Voir cette publication sur Instagram

Tonight’s food as medicine.😋

Une publication partagée par Kathy Mydlach Bero (@kathybero) le

« Ils s’intéressent à notre génétique et à la génétique de la tumeur », a dit  Kathy Bero. « Ce qu’ils ont rapporté ; leur attitude, leur environnement, leur foi, leur soutien social. Ce qu’ils essaient de faire, c’est de créer une base de données de toutes ces choses différentes et de rechercher les points communs entre ces personnes. »

« Le but est d’examiner, d’une manière impartiale, à travers toutes les différentes mesures, ce qui pourrait expliquer ces réponses exceptionnelles », a déclaré Isaac Kohane, directeur du Département d’informatique biomédicale de l’école de médecine de Harvard, en expliquant le but de l’étude à Gizmodo.

Croyez-vous qu’un changement de régime alimentaire puisse combattre le cancer ?

Version originale

Vous avez apprécié cet article ? Partagez-le avec vos amis et laissez-nous vos commentaires.

Un médecin divertit une adorable jeune patiente atteinte d’un cancer !

 
VOIR AUSSI