La plus grande statue mondiale de Guanyin minutieusement sculptée dans une falaise est démolie par le régime chinois

Les autorités ont utilisé des explosifs pour détruire la statue de « Guanyin qui ruisselle », alors que la répression intense du PCC contre les grandes statues religieuses se poursuit

Par Shen XINRAN

Une autre icône culturelle chinoise n’est rien d’autre que des décombres après que des représentants du gouvernement du canton de Pingshan, sous la juridiction de la ville de Shijiazhuang dans le nord de la province du Hebei, ont fait exploser et détruit une statue de Guanyin debout, taillée dans une falaise et mesurant environ 57,9 mètres de hauteur le 2 février.

Cette statue de Guanyin, connue sous le nom de « Guanyin qui ruisselle », était la plus haute statue de Guanyin debout taillée dans une falaise dans le monde.

La statue était située dans la zone écologique panoramique de Wuwushui, où se trouve le temple Huang’an, et est une zone panoramique nationale de niveau supérieur et un site historique et culturel majeur protégé par la province du Hebei.

Mais depuis l’année dernière, le Parti communiste chinois (PCC) a utilisé le prétexte de la commercialisation du bouddhisme pour sévir vigoureusement contre les lieux religieux et les statues religieuses en plein air dans tout le pays. De célèbres statues d’extérieur dans chaque région ont été couvertes ou démolies.

La répression contre les grandes statues religieuses dans les zones panoramiques est la plus sévère.

Le 30 janvier, afin de démolir la «Guanyin qui ruisselle », plus d’une vingtaine de fonctionnaires, dont des chefs de gouvernement provinciaux, municipaux et de canton, ainsi que des agents locaux de la sécurité publique, ont donné des ordres sur les lieux. Ils ont ordonné le bouclage de l’ensemble de la zone panoramique du temple Huang’an, interdisant aux gens d’entrer, de sortir ou de prendre des photos, et ils ont émis un avertissement : quiconque s’immisce dans les travaux de démolition sera arrêté.

Selon un travailleur qui a participé à la démolition, le gouvernement a demandé au personnel de dynamitage professionnel de concevoir un plan et a ordonné aux travailleurs d’utiliser des excavatrices pour enlever le socle de la statue Guanyin. Par la suite, les ouvriers ont creusé un trou d’environ 20 mètres de profondeur dans la montagne derrière la statue de Guanyin. Deux jours ont été consacrés à la préparation des travaux de détonation.

Le 2 février, après un énorme rugissement, la moitié supérieure de la statue de Guanyin a été mise en pièces, en quelques secondes. À la fin, cette statue de Guanyin, qui mesurait près de 58 mètres de haut, a été détruite à l’insu de tous, laissant un tas de ruines dans son sillage. « La démolition de la statue de Guanyin a été exécutée en secret. »

Une vidéo présentant le processus d’utilisation d’explosifs pour démolir la statue de Guanyin :

Quelques jours plus tard, afin d’empêcher que la statue de Guanyin ne soit reconstruite ou que quiconque puisse en récupérer des morceaux, les représentants du gouvernement ont ordonné à l’équipe de construction de faire exploser et détruire complètement le reste de la partie inférieure de la statue de Guanyin.

L’utilisation d’explosifs pour démolir la statue de Guanyin était, selon une source, un ordre direct émis par le Comité central du PCC. « C’est un ordre de Xi Jinping. Nous devons la détruire », a déclaré un représentant du gouvernement.

« Dans tout le pays, il est interdit d’adorer ou de faire des offrandes aux statues de Bouddha », a déclaré la source à Bitter Winter.

Elle s’est effondrée en quelques instants, mais il a fallu près de cinq ans pour achever la statue de Guanyin, au coût d’environ 17 millions de yuans (environ 2,2 millions d’euros), et elle a attiré un grand nombre de touristes qui sont venus pour visiter le site ou pour célébrer sa vénération. Elle n’a existé que pendant deux ans avant d’être détruite et d’emporter avec elle d’énormes bénéfices pour la région et l’économie locale.

Selon un villageois local, au cours de chaque fête ou jour férié, plus de 10 000 personnes y venaient chaque jour pour adorer ou renouveler leurs vœux. C’est quelque chose que le PCC ne peut tolérer.

« Le peuple vénère et loue Bouddha, mais il ne loue pas le Parti communiste. Comment le Parti communiste peut-il s’en réjouir ? », dit un villageois local. « Comme vous ne croyez pas au Parti communiste, le Parti communiste démolira votre statue de Bouddha. »

Reproduit de Bitter Winter

Version originale

 
VOIR AUSSI