Xi Jinping cherche à « dominer le monde » selon Mike Pompeo

Il a imposé un virus au monde entier
Par Nathan Worcester
28 janvier 2022 20:09 Mis à jour: 28 janvier 2022 20:09

Mike Pompeo affirme que le dirigeant chinois Xi Jinping veut « une domination-hégémonie mondiale pour le Parti communiste chinois », avertissant que la montée en puissance du Parti communiste chinois (PCC) pourrait détruire l’ordre international fondé sur des règles en place depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale.

« Il ne s’agit pas de mettre une division de chars d’assaut chinoise à Taïwan. Il s’agit d’accroître le pouvoir politique et l’influence dans le monde entier », précise-t-il.

Mike Pompeo, qui a d’abord servi en tant que directeur de la CIA, puis en tant que secrétaire d’État sous le président Donald Trump, a fait cette déclaration lors d’une apparition au sommet Argus Americas Crude 2022.

Il révèle que son mandat de directeur de la CIA est arrivé à un moment où l’attention des États-Unis devait passer du terrorisme à d’autres menaces, celle du PCC au premier rang.

Selon lui, un « réveil mondial » était en cours concernant ce qu’il considère comme les ambitions du PCC.

« La plupart des réalisations sont à mettre au crédit de Xi Jinping. Il a imposé un virus au monde, pour des raisons évidentes, et refuse de laisser qui que ce soit chercher d’où il vient. »

Le PCC a fait l’objet de critiques internationales pour avoir bloqué l’accès des Nations unies à l’Institut de virologie de Wuhan (WIV) et aux installations connexes à Wuhan. De nombreux scientifiques et journalistes soupçonnent le virus du PCC à l’origine du Covid-19 de provenir du WIV.

M. Pompeo commente également le conflit commercial en cours entre les États-Unis et la Chine, soulevant des questions sur la décision initiale des États-Unis de s’ouvrir à la Chine dans le contexte de leur principal conflit de la guerre froide avec l’Union soviétique, alors rivale de la Chine.

« La guerre commerciale a peut-être commencé en 1972 », estime-t-il, faisant référence à la visite de Henry Kissinger et du président Richard Nixon en République populaire de Chine dans le cadre du rétablissement des liens diplomatiques.

« Peut-être était-ce la bonne chose à faire en 1972 – mais la guerre commerciale est bien antérieure à l’administration Trump. »

« Nous avons encouragé les affaires ensemble. Je ne blâme pas les entreprises qui sont allées là-bas. Remarquez le passé de cette phrase. La politique américaine a encouragé l’interaction avec le Parti communiste chinois. Aujourd’hui, c’est une énorme responsabilité pour le monde, et Xi Jinping le sait », conclut M. Pompeo.


Rejoignez-nous sur Telegram pour des informations libres et non censurées :
👉 t.me/Epochtimesfrance

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.