Belgique : le Pont des trous, datant du XIIIe siècle, va être détruit pour permettre aux péniches de passer – une décision controversée de la Ville de Tournai

Ce pont médiéval avec ses deux tours, situé à Tournai en Belgique, est classé au patrimoine mondial de l’Unesco depuis 1991. Pourtant, la Ville de Tournai a décidé que le pont serait remplacé par un ouvrage moderne afin de pouvoir laisser passer les péniches à grand gabarit.

La polémique est présente depuis plusieurs années à Tournai, mais les autorités communales ont validé le 28 janvier 2019 le projet de remplacement du pont actuel par une seule arche métallique avec deux petits rejets, ce qui permet à ses détracteurs de le surnommer « Pont McDonald’s ».

Voici à quoi ressemble le projet :

« Peu importe d’ailleurs, que l’on trouve cela beau ou pas : il s’agit bien de détruire un pont médiéval, dans une ville historique classée au patrimoine mondial, dans le but unique de gagner davantage d’argent », s’indigne le Tribunal de l’art.

Le beffroi et la cathédrale de Tournai, tous les deux d’époque médiévale, sont classés au patrimoine mondial de l’Unesco. L’arche centrale du Pont des trous avait été dynamitée pendant la Seconde Guerre mondiale, puis reconstruite de manière fidèle au dessin d’origine même si le pont a été surélevé à cette époque.

Le beffroi en 1892 – Crédit : Wikipedia (domaine public)

L’ensemble médiéval est le symbole de la ville et attire de nombreux touristes. Il est d’ailleurs le plus ancien de Belgique. La destruction du Pont des trous pourrait entraîner un changement au classement de l’Unesco en ce qui concerne la cathédrale et le beffroi, ce qui rendrait Tournai beaucoup moins attractive du point de vue touristique.

Une pétition a été mise en ligne afin d’essayer de sauver le pont dont la destruction est planifiée pour le mois de juin prochain.

Cet article vous a intéressé ? Partagez-le avec vos amis et laissez-nous vos commentaires.

VIDÉO RECOMMANDÉE :

Saône-et-Loire : les églises de 2 villages voisins vandalisées, pillées et profanées – l’une d’elles date du XIVe siècle

 
VOIR AUSSI