Exposition des lauréats du prix du photographe paysagiste de 2022: collines anglaises, gigantesques pétroliers, orages, etc.

Par Louise Chambers
12 novembre 2022 17:16 Mis à jour: 12 novembre 2022 17:16

La photo gagnante du concours Landscape Photographer of the Year 2022 montre la Grande-Bretagne rurale vue par quelqu’un qui vit et respire son charme rustique et intemporel.

Le concours, fondé par le célèbre photographe paysagiste britannique Charlie Waite, en est à sa 15e édition et a sélectionné ses lauréats parmi des milliers de candidatures. L’œuvre du photographe Will Davies, un vaste paysage intitulé Brecon in winter (Brecon en hiver), a remporté le concours.

La photo de Will Davies montre une vue vers l’ouest sur les Brecon Beacons depuis le fort de Pen y Crug, qui fait partie du parc national des Brecon Beacons, dans le sud du pays de Galles. Semblant capturer deux saisons en une seule image, le point de prise de vue de Will Davies lui a permis de photographier simultanément des montagnes enneigées au loin et la lumière chaude du soleil sur des collines verdoyantes au premier plan.

Le photographe paysagiste de l’année 2022

Brecon in winter (Brecon en hiver) par Will Davies (Avec l’aimable autorisation de Will Davies/Landscape Photographer of the Year)

« J’adore cette région en hiver, les montagnes ont l’air plus grandes et plus sauvages sous la neige », a expliqué Will Davies dans un communiqué de presse. « Le temps ne s’annonçait pas très prometteur lorsque je suis monté dans l’obscurité, mais le soleil a fait son apparition à l’aube heureusement, juste le temps de prendre cette photo. »

Le titre de Jeune photographe paysagiste de l’année a été décerné à Natasha Burns pour sa photo onirique prise du lac Creran à Argyll, en Écosse, intitulée Dawn Reflection (Réflexion à l’aube). Le lac se trouve dans un « magnifique vallon boisé » près de chez elle, a expliqué Natasha. Elle a réalisé sa photo gagnante en partant avec son appareil photo tôt le matin.

Dawn Reflection (Réflexion à l’aube) par Natasha Burns (Avec l’aimable autorisation de Natasha Burns/Landscape Photographer of the Year)

« Il était tôt et le lac avait un aspect tout à fait magique, enveloppé de brume et complètement immobile », a-t-elle dit. « J’ai entendu le bruit des rames et j’ai vu l’embarcation qui était éclairée par une lumière dorée. »

La photo de Natasha montre « un sens parfait du timing et une prévisualisation exceptionnelle », a indiqué Charlie Waite. « C’est une photo qui invite la personne qui la regarde à entrer dans ‘un monde de rêve, de mystère et d’émerveillement’. »

Outre le titre global et le titre pour la jeunesse, des prix ont été décernés à des sous-catégories pour reconnaître d’autres soumissions exceptionnelles.

Ascension de Demi Oral a remporté le prix dans la catégorie Classic View ; Fully Loaded (Entièrement chargé) de Kevin Williams a remporté Urban Life ; Souls Tied (Âmes unies) de Paul Killeen a pris la première place dans la catégorie Black and White ; tandis que Oh! Limpet Games (Jeux de patelles) de Simon Turnbull a remporté Your View.

Classic View

Ascension par Demi Oral (Avec l’aimable autorisation de Demi Oral/Landscape Photographer of the Year)

Urban Life

Fully Loaded (Entièrement chargé) par Kevin Williams (Avec l’aimable autorisation de Kevin Williams/Landscape Photographer of the Year)

Black and White

Souls Tied (Âmes unies) par Paul Killeen (Avec l’aimable autorisation de Paul Killeen/Landscape Photographer of the Year)

Your view

Oh! Limpet Games (Jeux de patelles) par Simon Turnbull (Avec l’aimable autorisation de Simon Turnbull/Landscape Photographer of the Year)

Des prix spéciaux supplémentaires ont été décernés dans les catégories : Coast (Côte), Historic Britain (Grande-Bretagne historique), Lines in the Landscape (Lignes dans le paysage) et Landscapes at Night (Paysages de nuit). Les photographes de toutes les nationalités étaient les bienvenus et leurs photos pouvaient être prises n’importe où au Royaume-Uni, sur l’île de Man ou dans les îles Anglo-Normandes.

Les gagnants ont remporté une partie du prix total, d’une valeur de plus de 20.000 livres sterling (environ 23.000 euros) et ont été inclus dans un livre en couleur regroupant les meilleures photos. Toutes les photos gagnantes et les photos recommandées sont exposées dans le cadre d’une exposition itinérante en partenariat avec Network Rail, qui part de la gare de Paddington à Londres et fait le tour du Royaume-Uni en s’arrêtant à Manchester Piccadilly, Glasgow Central, puis revient à Londres.

Prix spéciaux

Damian Waters (Avec l’aimable autorisation de Damian Waters/Landscape Photographer of the Year)
The Sacred Garden (Le jardin sacré) par Gray Eato (Avec l’aimable autorisation de Gray Eaton/Landscape Photographer of the Year)
Windmill in the Mist (Moulin à vent dans la brume) par Itay Kaplan (Avec l’aimable autorisation d’Itay Kaplan, photographe paysagiste de l’année)
Lightning Storm Over Jodrell Bank (Orage électrique au-dessus de Jodrell Bank) par Melvin Nicholson (Avec l’aimable autorisation de Melvin Nicholson/Landscape Photographer of the Year)
Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques répétées pour faire taire nos informations. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.