FRANCE – ÉTATS-UNIS : Trump s’oppose au mondialisme de Macron et snobe le « Forum pour la paix »

Emmanuel Macron a accueilli le 10 novembre 2018 à Paris le président américain Donald Trump pour un entretien entre deux dirigeants aux vues radicalement divergentes sur la politique internationale. Emmanuel Macron qui défend une vision multiculturelle, progressiste, mondialiste, etc. du monde et Donald Trump qui défend plus de protection pour les peuples que ce soit au niveau des frontières ou de la culture.

Des désaccords politiques profonds opposent les deux hommes, sur l’environnement, le nucléaire iranien, les relations commerciales, et d’une manière générale, sur la gouvernance des affaires du monde, pour laquelle M. Macron défend le multilatéralisme, alors que M. Trump veut défendre la souveraineté des peuples.

En marge des commémorations du 11 Novembre, avec la présence de 70 chefs d’État pour célébrer le centenaire de la fin de la Première guerre mondiale, Emmanuel Macron a d’ailleurs organisé un grand « forum international sur la gouvernance mondiale » ou « Forum pour la Paix » qui, schématiquement, va servir de tribune en faveur du multilatéralisme. Donald Trump a décliné l’invitation, préférant se rendre au cimetière américain de Suresnes, près de Paris.

Cet événement, qui se tiendra du 11 au 13 novembre à la grande halle de la Villette, vise à trouver «des solutions aux défis transfrontaliers d’aujourd’hui» en réunissant «chef d’États, organisations internationales, ONG et fondations, entreprises, experts, journalistes, syndicats, groupes religieux et citoyens», qui, ensemble, doivent débattre de coopération internationale et de gouvernance mondiale. L’absence de la première puissance mondiale ne passe évidemment pas inaperçue.

La différence de point de vue sur la gouvernance mondiale entre les deux hommes s’était clairement exprimée lors du discours à l’ONU le 26 septembre 2018. On y voyait Emmanuel Macron taper du point sur la table pour défendre l' »ancien monde » du mondialisme et convaincre de ses idées.

Plusieurs considèrent le mondialisme (le globalisme, le multiculturalisme, le multilatéralisme, le progressisme, etc.) comme un des nouveaux visages du communisme – dont on connaît les résultats catastrophiques au XXe siècle.

Donald Trump s’y oppose ouvertement et défend quant à lui la liberté des peuples souverains à choisir eux-mêmes leur avenir – auréolés des résultats économiques positifs des États-Unis depuis 2 ans.

Un lien historique unit la France et les États-Unis, notamment en ces jours de célébration du centenaire de la fin de la Première guerre mondiale. Mais, on oublie que les héros français de cette première guerre mondiale s’étaient battus pour défendre la patrie et la souveraineté de la France. Le président français Emmanuel Macron, un siècle plus tard, est devenu l’un des plus grands défenseurs du mondialisme – mettant « peut être » les intérêts de la France et du peuple français au second plan.

LG avec AFP

Cet article vous a intéressé ? Partagez-le avec vos amis et laissez-nous vos commentaires.

VIDÉO RECOMMANDÉE :

Les victimes oubliées du communisme ont perdu
la vie pour nous raconter une histoire tragique !

 
VOIR AUSSI