Guerre en Ukraine : des banques russes se tournent vers le réseau chinois UnionPay

Par Epoch Times avec AFP
7 mars 2022 08:16 Mis à jour: 7 mars 2022 11:41

Dimanche 6 mars, des banques russes ont annoncé travailler à l’émission de cartes bancaires du réseau chinois UnionPay pour répondre à la décision des géants Visa et Mastercard de suspendre leurs opérations avec la Russie après l’intervention militaire en Ukraine.

Les cartes bancaires Visa et Mastercard russes ne seront plus valables à l’étranger, et les cartes émises à l’étranger ne fonctionneront plus en Russie, avaient annoncé ces deux sociétés samedi.

Pour que les Russes puissent disposer de cartes de paiement à l’étranger, des banques russes ont dit dès dimanche travailler pour lancer des cartes UnionPay, le système russe Mir n’étant lui fonctionnel que dans une poignée de pays du monde.

« Sberbank travaille à la possibilité d’émettre des cartes co-marquées Mir-UnionPay. Nous vous informerons plus tard du calendrier d’émission », a expliqué le numéro 1 du secteur bancaire russe Sberbank.

« Nous travaillons déjà à l’émission de cartes UnionPay, le système de paiement national de la Chine. Avec cette carte, on peut faire des paiements dans 180 pays du monde », a aussi précisé Alfa Bank, sur son compte Telegram.

Rosbank, Tinkoff-Bank, Raiffeisen et MKB

Selon les agences de presse russes, Rosbank, Tinkoff-Bank, Raiffeisen et MKB ont toutes indiqué travailler aussi sur ce dossier.

La Russie, notamment son secteur financier et bancaire, est visée par des sanctions d’une ampleur jamais vue depuis qu’elle a fait entrer des dizaines de milliers de soldats en Ukraine avec l’objectif d’y renverser le gouvernement.

Les sanctions économiques visant la Russie ont provoqué une chute du rouble et le retrait du marché de nombre de fournisseurs étrangers, ce qui en retour devrait alimenter l’inflation et risque d’entraîner des pénuries et la panique.

 

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du Parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.