Les grands électeurs du Texas adoptent une résolution exhortant les États clés à nommer de nouveaux grands électeurs

Par Isabel van Brugen
16 décembre 2020 18:55 Mis à jour: 16 décembre 2020 18:57

Alors que l’ancien vice-président américain Joe Biden a revendiqué lundi la victoire à l’élection présidentielle de 2020, les membres du collège électoral du Texas ont voté une résolution pour demander à quatre États clés de nommer des grands électeurs suppléants qui voteront pour le président Donald Trump.

La résolution, rédigée par l’électeur Mark Ramsey, a été adoptée par 34 voix contre 4 par les électeurs du Texas, qui ont également condamné la Cour suprême des États-Unis pour avoir rejeté une action en justice contestant les résultats des élections, menée par le procureur général du Texas, Ken Paxton, la semaine dernière.

Cette résolution invite les législateurs de la Géorgie, du Michigan, de la Pennsylvanie et du Wisconsin à mettre de côté les résultats des élections et à nommer de nouveaux grands électeurs pour soutenir le président américain Donald Trump. Selon The Texas Tribune, les quatre États du charnières avaient déjà voté pour Joe Biden.

« Lorsque d’autres pays ont été confrontés à une fraude électorale massive, cela a entraîné un effondrement des droits, un effondrement de l’économie et un glissement inévitable vers la tyrannie », a déclaré M. Ramsey, notant que sa résolution était destinée à montrer comment le pays « peut à nouveau être un phare et ne pas prendre un chemin destructeur. »

Les 38 votes électoraux du Texas ont été attribués à Donald Trump et au vice-président Mike Pence. Donald Trump a remporté le plus grand État républicain du pays avec 52 % des voix au mois de novembre, ce qui représente la plus faible marge de victoire d’un candidat du Parti républicain à la présidence de l’État depuis 1996.

Joe Biden s’est adressé à la nation lundi soir, et a nié qu’il y ait eu une fraude électorale lors de l’élection de 2020, il a revendiqué sa victoire au collège électoral et a demandé à Donald Trump de reconnaître sa défaite.

« Au total, la vice-présidente élue Kamala Harris et moi-même avons obtenu 306 voix électorales – bien plus que les 270 voix électorales nécessaires pour assurer la victoire. 306 votes électoraux, c’est le même nombre de votes électoraux que ce que Donald Trump et Mike Pence ont obtenus en 2016. À l’époque, le président Donald Trump a qualifié son résultat du collège électoral de ‘victoire écrasante’. Selon ses propres critères, ces chiffres représentaient alors une victoire sans conteste. Et je suggère respectueusement qu’ils le soient maintenant », a déclaré M. Biden, selon une copie de ses remarques rédigées au préalable. « Aux États-Unis, ce ne sont pas les politiciens qui prennent le pouvoir, c’est le peuple qui le leur donne. »

Depuis le jour du scrutin, des groupes de tiers et des groupes qui soutiennent Donald Trump ont contesté les résultats de l’élection dans six États. Certaines de ces actions en justice portaient sur des allégations de fraude généralisée, notamment en manipulant les machines de vote de la société Dominion Voting Systems.

« L’intégrité de nos élections reste intacte », a ajouté M. Biden. « Il est maintenant temps de tourner la page comme nous l’avons fait tout au long de notre histoire. »

Élections américaines – Trump : « Ce n’est pas fini »

Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.