Un menuisier réalise son rêve de construire une mini-maison pour vivre sur l’eau

Par Nathalie Dieul
27 août 2022 11:18 Mis à jour: 27 août 2022 11:18

Une sorte de camping‑car en version flottante : c’est ce qu’a conçu un menuisier québécois passionné. Sa création, le Koroc, est faite à la main en bois avec de nombreux détails minutieusement réalisés. Il est allé jusqu’à créé son entreprise pour faire profiter un plus grand nombre de cette mini‑maison écolo.

Une petite cabine et une grande terrasse composent le bateau‑maison miniature réalisé par Richard, le concepteur du Koroc, installé près de Montebello au Québec. Malgré les apparences, l’embarcation de 7,9 mètres de long par 2,6 mètres de large comporte tout ce qu’il faut pour séjourner confortablement sur l’eau.

La mini‑maison est posée sur trois flotteurs en aluminium. Le bois utilisé pour la fabrication est du cèdre blanc issu d’exploitations de forêts éco‑responsables. Ce bois est à la fois résistant à l’humidité et léger.

À l’intérieur, il y a une cuisine complète avec un réfrigérateur et un évier, mais aussi des tiroirs faits sur mesure et une étagère comportant un filet pour que rien ne tombe en cas de vagues. Toutes les boiseries sont faites à la main.

La banquette se transforme en lit double et la salle de bain comporte des toilettes sèches, un lavabo et une douche.

Un séjour sur l’eau en totale autonomie

Un moteur hors‑bord à essence permet de propulser l’embarcation qui est assez légère puisqu’elle ne pèse que 2,5 tonnes. Un panneau solaire de 260 watts alimente deux batteries pour faire fonctionner l’éclairage LED, le réfrigérateur et la ventilation. Une bouteille de gaz propane permet d’avoir l’eau chaude, le chauffage et d’alimenter la cuisinière.

L’autonomie en eau est prévue grâce à un réservoir de 56 litres. Il est aussi possible d’économiser l’eau potable du réservoir en pompant l’eau du lac ou de la rivière. Quant aux eaux grises, un filtre au charbon les traite avant de pouvoir les renvoyer dans la nature. Ce système de filtration a été spécialement conçu par Richard qui tient au respect de l’environnement.

 

Le menuisier a pensé à toutes sortes de détails pour un voyage de pêche parfait puisqu’il y a même un trou à l’intérieur de la cabine pour pêcher à l’abri des intempéries, ainsi que des supports à canne à pêche en bois. Sur la grande terrasse, accessible par une porte‑fenêtre, on trouve un aquarium permettant aux pêcheurs de garder leurs prises plus longtemps.

Avec son invention, Richard a créé l’entreprise Daigno qui propose aussi d’autres modèles plus axés sur la villégiature que la pêche, comme le Koroc V avec son hamac suspendu à l’avant de l’embarcation.

***
Chers lecteurs,
Abonnez‑vous à nos newsletters pour recevoir notre sélection d’articles sur l’actualité.
https://www.epochtimes.fr/newsletter

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques répétées pour faire taire nos informations. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.