Montpellier : des légionnaires en civil poignardés alors qu’ils portaient secours à des piétons

Par Germain de Lupiac
27 juillet 2020 11:50 Mis à jour: 27 juillet 2020 11:50

Deux légionnaires en civil ont été poignardés dans la nuit du vendredi 24 au samedi 25 juillet à Montpellier alors qu’ils venaient en aide à deux personnes attaquées dans la rue par des jeunes. Grâce aux enregistrements vidéo, des suspects ont pu être interpellés.

Dans la nuit de vendredi à samedi, sur l’Esplanade Charles-de-Gaulle à Montpellier, deux ressortissants espagnols sont agressés au couteau par un groupe d’individus. Voulant leur venir en aide, deux légionnaires en civil et un ami ont été poignardés à de multiples reprises, tout comme les deux passants espagnols.

L’agression a eu lieu dans un secteur surveillé par les caméras de vidéosurveillance de la ville, ce qui a permis à l’opérateur du Centre de surveillance urbain (CSU) de donner l’alerte. Les policiers se sont rapidement rendus sur place et ont localisé deux des suspects, qui ont été interpellés.

Les militaires et les passants, qui sont affectés à la caserne de La Cavalerie (Aveyron), ont été secourus par les sapeurs-pompiers et un infirmier du Sdis 34, ainsi que par le Smur-Samu 34. Ils ont été touchés au thorax, aux jambes, notamment à une cuisse. Les cinq victimes ont été transportées au CHU Lapeyronie, mais leurs pronostics vitaux ne sont pas engagés.

Après vérification, il s’est avéré que les 2 agresseurs arrêtés étaient connus des services de police et du parquet des mineurs. L’un d’eux est un ex-mineur non accompagné (MNA) multirécidiviste, vivant désormais sans domicile fixe.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques déloyales pour faire taire nos informations portant notamment sur les questions de droits de l'homme en Chine. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.