Paris : la RATP étend la descente à la demande dans ses bus pour améliorer la sécurité des usagers

Par Léonard Plantain
27 juin 2022 04:53 Mis à jour: 27 juin 2022 04:53

La RATP expérimente à nouveau la descente à la demande dans ses bus, cette fois sur neuf lignes supplémentaires afin de permettre aux voyageurs et surtout aux voyageuses de se rapprocher de leur destination et éviter de longs trajets angoissants, notamment de nuit.

C’est une bonne initiative ! Imaginez vous le soir, voir la nuit, le bus vous fait descendre à un arrêt peu rassurant loin de chez vous. Mais pas le choix puisque c’est le plus proche pour rentrer. Vous devez passer par des rues peu éclairées où vous pouvez faire de mauvaises rencontres. Une situation que connaissent beaucoup de voyageurs, a rapporté 20 Minutes.

Alors, faute de pouvoir accompagner chaque usager à bon port, Ile-de-France Mobilités et la RATP ont mis en place un système plutôt pratique. En effet, le chauffeur continuera de suivre son itinéraire, mais autorisera des descentes à la demande. « Cette initiative permet de renforcer le sentiment de sécurité dans les transports en rapprochant le voyageur au plus près de sa destination », a indiqué la RATP.

Pour l’heure, la descente à la demande n’est pas encore très répandue mais elle existe tout de même déjà sur 70 lignes de bus en Ile-de-France. Une tendance qui évoluera petit à petit, selon Ile-de-France Mobilités, qui a demandé à l’ensemble de ses exploitants « d’étendre la pratique ».

« Les premières expérimentations concernaient 11 lignes. 250 personnes ont utilisé ce service. Ces demandes n’ont pas engendré de retards pour les autres voyageurs du bus », a précisé Ile-de-France Mobilités. Des résultats positifs qui amèneront certainement d’autres lignes à adopter cette initiative.

***
Chers lecteurs,
Abonnez‑vous à nos newsletters pour recevoir notre sélection d’articles sur l’actualité.
https://www.epochtimes.fr/newsletter

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.