Ukraine: trois centrales nucléaires « déconnectées » du réseau électrique après des frappes russes

Par Epoch Times avec AFP
23 novembre 2022 18:40 Mis à jour: 23 novembre 2022 19:43

Trois centrales nucléaires ukrainiennes ont été « déconnectées » mercredi du réseau électrique après des frappes russes ayant visé des infrastructures énergétiques et provoqué des pannes massives de courant, a annoncé l’opérateur national, Energoatom.

« En raison d’une baisse de fréquence dans le système énergétique ukrainien, le système de protection d’urgence a été activé dans les centrales nucléaires de Rivné, Pivdennooukraïnsk et Khmelnitski, ce qui a entraîné la déconnexion automatique de toutes les unités de production », a indiqué Energoatom sur Telegram.

Selon l’opérateur ukrainien, « (le niveau) de radiations sur les sites et les territoires adjacents n’a pas changé » et « tous les indicateurs sont normaux ».

« Dès que le fonctionnement du système électrique sera normalisé, l’approvisionnement en électricité à partir de la centrale nucléaire reprendra », a précisé Energoatom.

Pas d’alimentation du site de Zaporijjia depuis l’Ukraine

L’opérateur a également indiqué que l’approvisionnement de la centrale nucléaire de Zaporijjia, la plus grande d’Europe, située dans le sud de l’Ukraine et occupée par les forces russes, avait été stoppé à partir du réseau ukrainien.

« Tous les générateurs diesel (de secours) sont en service. Le niveau de radiation sur le site de la centrale nucléaire de Zaporijjia reste normal », a-t-il précisé.

La centrale de Zaporijjia a été privée de courant à plusieurs reprises depuis le début de l’invasion russe en février après des frappes dont Kiev et Moscou s’accusent mutuellement.

Celle de Pivdennooukraïnsk, dans le sud, avait également été touchée par une frappe tombée à quelques centaines de mètres de la centrale en septembre.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques répétées pour faire taire nos informations. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.