Un garçon autiste a peur du fauteuil du dentiste jusqu’à ce que son chien d’assistance se fasse d’abord examiner les dents

Par Louise Bevan
7 juillet 2021 21:45 Mis à jour: 7 juillet 2021 21:53

Un garçon de 7 ans atteint d’autisme, qui était terrifié par le fauteuil du dentiste, a rassemblé la bravoure nécessaire pour s’y asseoir, allant même jusqu’à ouvrir grand la bouche grâce à son fidèle chien d’assistance, qui s’est fait examiner les dents en premier.

La maman Nicole Duggan, de Cork en Irlande, a raconté la première visite de Riley chez le dentiste dans un post sur les réseaux sociaux. Dire que son petit garçon était anxieux était un « euphémisme », a-t-elle écrit.

Dès qu’il est entré dans la clinique, Riley s’est mis à répéter sans relâche, déterminé : « Je ne me fais pas examiner les dents. » Selon Nicole, il n’a cessé de répéter cela jusqu’à ce qu’ils entrent dans la salle du dentiste.

Riley a alors refusé de s’asseoir sur le fauteuil du dentiste, choisissant plutôt une chaise près de la porte, à côté de sa chienne, Willow. La chienne a gardé Riley calme et l’a distrait jusqu’à ce que la famille ait une idée intelligente.

Riley, 7 ans, avec son chien d’assistance, Willow, lors de sa première visite chez le dentiste le 28 mai (Avec l’aimable autorisation de Nicole Duggan)

« Nous avons demandé au dentiste d’examiner d’abord les dents de Willow », a déclaré Nicole. « [Le dentiste] a regardé et a vu que [tout était en ordre dans la gueule de Willow], et Riley a ensuite souhaité les imiter et a laissé [le dentiste] regarder dans sa bouche pour voir ce qui se passait.

« C’était incroyable à voir ! »

Se sentant courageux, Riley s’est même aventuré sur le fauteuil du dentiste, tenant la laisse de Willow en guise de réconfort. Il a pu voir une radiographie de ses dents. Enthousiasmé, le petit garçon a dit au dentiste que sa lampe ressemblait à la Lune.

Le dentiste a donné à Riley « une abondance d’autocollants » pour son courage.

« Ce qui a commencé comme une situation stressante s’est transformé en une situation positive ! » a déclaré Nicole.

Nicole Duggan, de Cork en Irlande, avec son fils de 7 ans, Riley (Avec l’aimable autorisation de Nicole Duggan)

Nicole a expliqué que, bien que Riley ait décidé de s’asseoir sur le fauteuil, il aurait pu ne rien laisser faire au dentiste. Cependant, le dentiste et son équipe ont quand même eu la possibilité d’examiner suffisamment sa dentition pour réussir à « comprendre quel était le problème », a-t-elle dit.

Riley est reparti avec des antibiotiques, mais surtout, peut-être est-ce le plus important, avec un sourire sur le visage, confiant qu’il retournera chez le dentiste à l’avenir.

« Le fait qu’il s’assoie sur cette chaise était un pas énorme », a déclaré la maman fière. « Et il a dit qu’il y retournerait ! Rien que ça, c’est une grande victoire ! »

Des événements tels que la visite chez le dentiste peuvent être extrêmement stressants pour Riley, qui a été diagnostiqué autiste trois mois avant son troisième anniversaire. Avoir Willow à ses côtés lui rend la vie un peu plus facile.

Riley avec son chien d’assistance, Willow. (Avec l’aimable autorisation de Nicole Duggan)

Avant d’avoir Willow, Nicole Duggan avait du mal à faire comprendre au monde qui l’entoure le « handicap caché » de Riley.

En racontant leur histoire à Love What Matters, la maman a déclaré que Riley utilisait autrefois une poussette pour personnes handicapées, qui faisait office de fauteuil roulant, mais qu’il détestait y être emprisonné.

« Il voulait être libre », a-t-elle écrit. « Il voulait courir. Mais je ne pouvais plus le gérer lorsque nous sortions à l’extérieur. Je ne pouvais pas l’attraper quand il courait parce qu’il était si rapide. »

Riley tenant dans ses bras le chiot de service pour autisme en formation de My Canine Companion (Avec l’aimable autorisation de Nicole Duggan)

Craignant de ne pas pouvoir assurer la sécurité de son fils, Nicole Duggan a été soulagée lorsque Riley est arrivé en tête de la liste de priorités pour obtenir un chien d’assistance pour autistes.

La famille a participé à un programme d’élevage de chiots avec l’association caritative irlandaise My Canine Companion, et Riley et Willow ont tissé un lien inséparable.

Lorsqu’il a pu trouver la stabilité émotionnelle grâce au soutien psychologique de son adorable compagnon à fourrure, le monde de Riley s’est ouvert. Willow, en tant que chien d’assistance pour les autistes, sait comment garder son petit maître calme lorsque le monde semble effrayant, en lui léchant la main.

Riley, avec Willow lors de l’achat d’une nouvelle paire de chaussures pour l’école (Avec l’aimable autorisation de Nicole Duggan)

Reconnaissants envers leur fidèle chien d’assistance, toute la famille de Riley fait maintenant preuve de générosité en collectant des fonds. En juin, ils ont participé à une marche sponsorisée au profit des services d’autisme et de thérapie de l’organisation caritative.

« C’est pourquoi nous marcherons fièrement 100 km », a écrit Nicole dans son message sur les réseaux sociaux. « Parce que Willow a changé la vie de cet homme ! »

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du Parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.