EXCLUSIF – Donald Trump : « Nous devons mettre fin aux restrictions »

Par Zachary Stieber
4 février 2022 22:24 Mis à jour: 5 février 2022 07:37

Les décrets relatifs au Covid‑19 sont une erreur et devraient être annulés, a déclaré l’ancien président Donald Trump dans une interview exclusive pour Epoch Times.

« Nous devons mettre fin aux décrets », a affirmé Donald Trump à son ancien conseiller principal Kash Patel, dans l’émission Kash’s Corner d’Epoch Times. L’interview sera diffusée en avant‑première à 20 heures (heure de l’Est) le 7 février sur EpochTV.com (2 heures du matin, heure de Paris, le 8 février).

« Il faut y mettre fin et ils n’auraient jamais dû être mis en place », a‑t‑il ajouté.

Trump était président lorsque le SRAS‑CoV‑2 est apparu en Chine fin 2019. Sous son mandat, le gouvernement fédéral n’a pas imposé de vaccins ou de masques, mais certains États et comtés ont exigé des masques, notamment la Californie.

Sous Joe Biden, de nombreuses juridictions ont commencé à exiger des vaccins contre le Covid‑19 pour dîner au restaurant, se rendre à des concerts, voire travailler. Biden a ordonné aux soldats, aux entrepreneurs fédéraux, aux divers organes gouvernementaux, aux travailleurs de la santé et à tous les Américains appartenant à des entreprises de plus d’une centaine de salariés de se faire vacciner.

Tous ces décrets ont été contestés et certains ont été bloqués par les tribunaux. Malgré tout, les obligations relatives aux masques ont largement survécu aux contestations judiciaires.

Trump rappelle à Epoch Times que Biden avait promis durant sa campagne de « vaincre le virus »,  mais il a finalement accompli « un travail horrible » en termes de gestion de la pandémie.

L’ancien président Donald Trump dans sa résidence Mar-a-Lago à Palm Beach, Floride, le 31 janvier 2022. (Epoch Times)
L’ancien président Donald Trump s’entretient avec Kash Patel d’Epoch TV dans sa résidence Mar-a-Lago à Palm Beach, Floride, le 31 janvier 2022. (Epoch Times)

« C’est comme s’ils n’étaient pas au courant du chaos qu’ils provoquent. Et il est arrivé en disant : ‘Je vais résoudre le problème du Covid’. Ils ont enregistré plus de [décès] au cours de son année – et ce, après tout ce que nous avons développé, les traitements, les vaccins, tout », poursuit‑il.

Les décès attribués au Covid‑19 ont été plus nombreux en 2021 qu’en 2020, et de nouveaux records de cas ont été établis dans de nombreuses régions fin 2021 – début 2022.

Trump a quitté ses fonctions le 20 janvier 2021.

Le républicain n’a pas imposé de confinement au début de la pandémie, mais ses conseillers pour le Covid, le Dr Anthony Fauci et Deborah Birx, ont recommandé de rester chez soi et de nombreux États ont obligé les entreprises dites non essentielles à fermer leurs portes.

Donald Trump a fini par s’écarter de l’avis des hauts responsables de la santé et a encouragé la réouverture des zones fermées, déclarant que le « remède » ne devait pas être pire que le mal.

Une méta‑analyse de 24 études a conclu que les confinements avaient peu ou pas d’effet sur la mortalité due au Covid‑19.

Trump a rappelé avoir interdit les voyages à destination ou en provenance de la Chine pour la plupart des non‑Américains environ un mois après l’apparition du virus du PCC, une mesure controversée à l’époque. Il a également fortement réduit l’immigration légale et illégale en raison des craintes que les immigrants ne soient porteurs du virus, et a mis en place l’opération Warp Speed pour accélérer le développement de vaccins et de thérapies contre le Covid‑19.

« J’ai fermé notre pays à la Chine, et j’ai sauvé des centaines de milliers de vies. Et je l’ai également fermé à l’Europe, lorsque j’ai vu ce qui se passait en Italie, en France et en Espagne. Et ces deux fermetures… ont sauvé des centaines de milliers de vies. »

L’intégralité de l’interview exclusive sera diffusée sur EpochTV.com à 2 heures du matin, heure de Paris, le 8 février.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques répétées pour faire taire nos informations. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.