Halluin: le papa qui a passé 11 jours en haut d’une grue est descendu sous les applaudissements de plus d’une centaine de personnes

Par Nathalie Dieul
13 septembre 2022 10:32 Mis à jour: 13 septembre 2022 10:32

Un père de famille qui n’a pas vu ses filles depuis 4 ans a passé 11 jours en haut d’une grue à Halluin (Nord) pour attirer l’attention sur sa demande : il veut revoir ses enfants et faire réviser son dossier par la justice pour récupérer l’autorité parentale. Il est redescendu de lui‑même ce 11 septembre 2022 vers 15 h, une promesse qu’il avait faite deux jours plus tôt au Raid.

Plus d’une centaine de personnes sont venues soutenir Maxime Winne ce dimanche 11 septembre lorsqu’il est descendu de « sa » grue où il a passé 11 jours à 40 mètres du sol. S’estimant victime d’une injustice, ce grutier de métier a décidé de se lancer dans une action spectaculaire afin d’attirer l’attention.

Son combat ? Revoir ses filles et lancer une enquête. « J’ai perdu l’autorité parentale sous de faux prétextes, j’ai utilisé tous les moyens de la justice, mais tout s’est retourné contre moi malgré les preuves », explique Maxime Winne à Lille Actu. « Si j’en suis là aujourd’hui, c’est à cause de la corruption », a‑t‑il affirmé, en entrevue depuis le haut de sa grue, deux jours avant d’en descendre, une promesse qu’il avait faite au Raid.

« Même un violeur peut continuer à voir ses enfants »

« Je souffre de ne pas voir mes enfants », raconte le père qui fait tout cela pour l’amour de ses filles, maintenant âgées de 5 et 10 ans. « Je voudrais leur remettre des cadeaux de Noël et d’anniversaire, mais même ça, on m’en empêche… »

Sa cousine Jessica est venue soutenir Maxime sur place dans son combat. « Il a perdu l’autorité parentale. Même un violeur, un alcoolique peut continuer à voir ses enfants, avec des éducateurs par exemple. Pourquoi pas lui ? », interroge‑t‑elle.

« J’ai choisi cette grue car je ne gêne personne »

Maxime Winne n’a pas choisi cette grue par hasard. Ayant travaillé dessus pendant 6 mois, il la connaît bien. « Je savais que ce chantier était à l’arrêt, je l’ai choisi car je ne gêne personne », explique‑t‑il. En effet, il n’y a pas eu de plainte de la part du propriétaire de l’engin. Cela n’a pas empêché les policiers de l’emmener en garde à vue lorsqu’il en est descendu ce dimanche, sans que l’on sache pour quel motif.

Descendu en héros

Le père de famille est toutefois redescendu en héros. D’une part, c’est probablement la première fois qu’une personne reste aussi longtemps en haut d’une grue en France, note Lille Actu. D’autre part, il a choisi lui‑même le moment de revenir sur terre, laissant le temps aux gens qui le soutiennent de venir au rendez‑vous.

Cela s’est passé dans la bonne humeur, mais sans débordements, sous les applaudissements et les sifflements, les coups de klaxons et les sirènes.

Parmi les soutiens de Maxime Winne, des mamans qui habitent à quelques mètres de la grue sont venues. « Il a été très respectueux avec nous, nous demandant à quelle heure il pouvait faire du bruit pour ne pas déranger », ont‑elles raconté. « Un enfant a besoin de ses deux parents. Il y a tellement de mères qui rêveraient que le père reste en contact avec leurs enfants ! C’est tellement rare un père qui veut continuer à s’occuper de ses enfants après un divorce. »

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques répétées pour faire taire nos informations. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.