JO-2022: le relais de la flamme olympique démarre à Pékin

Par Epoch Times avec AFP
2 février 2022 06:46 Mis à jour: 2 février 2022 06:47

Le relais de la flamme olympique des JO d’hiver de Pékin (4-20 fév.) a démarré mercredi dans la capitale chinoise alors que la mégapole s’apprête à donner le coup d’envoi de ses Jeux en dépit d’un boycott diplomatique de plusieurs pays et des inquiétudes autour de la pandémie.

Plus de 1.000 personnes vont se relayer pour porter la flamme à travers les différents lieux qui doivent accueillir des compétitions, à Pékin et dans la ville voisine de Zhangjiakou, avant la cérémonie d’ouverture vendredi soir au Stade olympique, le célèbre « Nid d’oiseau ». 

Luo Zhihuan, ancien patineur de vitesse en 1963

Les premiers relais ont été assurés par Luo Zhihuan, ancien patineur de vitesse qui a remporté en 1963 le premier titre mondial pour la Chine dans une discipline hivernale, l’astronaute Jing Haipeng et Ye Peijian, concepteur de satellites, selon le quotidien Beijing Daily.

L’ancien champion du monde de patinage de vitesse Luo Zhihuan, porte le flambeau lors de la première étape de la cérémonie de lancement du relais de la flamme olympique d’hiver de Pékin 2022. Photo de Kevin Frayer/Getty Images.

Le parcours de la flamme jusqu’en Chine avait commencé en octobre sur le site antique grec d’Olympie, où la cérémonie avait été perturbée par des manifestants accusant le pays de violations de droits humains.

Boycott diplomatique des Jeux

Plusieurs pays occidentaux, dont les Etats-Unis, l’Australie, la Grande-Bretagne et le Canada, ont annoncé un boycott diplomatique des Jeux olympiques pour dénoncer le bilan de la Chine en matière de droits de l’Homme, notamment le traitement des minorités musulmanes au Xinjiang et la répression des opposants à Hong Kong.

Sur le plan de la pandémie, la Chine, seule grande économie mondiale à poursuivre une stratégie zéro Covid, n’a pris aucun risque dans l’organisation de ses Jeux olympiques.

L’ancien champion du monde de patinage de vitesse Luo Zhihuan, allume la torche de l’astronaute chinois Jing Haipeng le 2 février 2022 au Parc olympique de Pékin, en Chine. Photo de Kevin Frayer/Getty Images.

L’événement se déroule dans une « bulle » strictement fermée, sans contact entre les participants et le public, afin d’empêcher tout infection de se propager à l’ensemble de la population.

Spectateurs limités

Le nombre de spectateurs pouvant assister au relais de la torche va être limité, la Chine encourageant ses citoyens à suivre l’événement en ligne plutôt que d’essayer d’apercevoir le cortège en personne.

Un responsable du comité d’organisation Pékin-2022, Cai Qi, a espéré que les Jeux allait aider « à dissiper la tristesse de la pandémie ».

Le relais de flamme olympique passera également par le Palais d’Eté de Pékin et ira sur la Grande Muraille.

 

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques répétées pour faire taire nos informations. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.