Service civique : 145.000 jeunes volontaires en 2021, 3,5% de plus qu’en 2019

Par Epoch Times avec AFP
11 octobre 2022 08:36 Mis à jour: 11 octobre 2022 09:15

L’an dernier, quelque 145.000 jeunes volontaires ont effectué un service civique, soit 3,5% de plus qu’en 2019, dernière année avant la crise du Covid, a indiqué le 10 octobre l’agence chargée de mettre en œuvre ce dispositif réservé aux 16-25 ans.

En 2020, pendant la crise sanitaire, le service civique avait attiré 132.000 participants. Depuis sa création en 2010, plus de 600.000 jeunes ont déjà vécu cette expérience, s’est félicitée l’Agence du service civique dans un communiqué.

Ce service permet d’effectuer une mission d’intérêt général de 6 à 12 mois, indemnisée 601 euros par mois. Les structures qui accueillent les jeunes sont des associations, des services de l’État, des établissements publics ou des collectivités territoriales (mais pas des entreprises), actives dans la solidarité, la défense de l’environnement, le sport ou la culture, notamment.

Des jeunes femmes en majorité

En 2021, les volontaires étaient des filles à 61% et leur âge moyen était de 21 ans. Quelque 80% des jeunes estiment que leur mission leur a été utile dans la définition de leur projet d’avenir, selon une enquête menée par l’Agence en juin dernier.

En outre, 91% des recruteurs « ont déjà entendu parler du service civique et en ont une bonne image », et 71% le valorisent « comme un atout sur le CV d’un jeune », selon un sondage IFOP publié lundi, réalisé pour l’agence auprès de directeurs ou responsables des ressources humaines.

Ce dispositif est « populaire auprès des jeunes » car il « donne à cette génération les moyens de s’engager concrètement pour des causes essentielles », a commenté la secrétaire d’État chargée de la jeunesse, Sarah El Haïry.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques déloyales pour faire taire nos informations portant notamment sur les questions de droits de l'homme en Chine. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.

EN CE MOMENT